Les hausses sans précédent des prix de l'énergie sur les marchés mondiaux se traduisent sur les factures des ménages. D'après les chiffres de la CREG, une famille ayant une consommation moyenne qui aurait souscrit un contrat variable en octobre se retrouverait avec une facture annuelle moyenne de 2.488 euros. En Wallonie, ce montant atteint les 2.639 euros alors qu'il est légèrement inférieur en Flandre avec 2.367 euros.

C'est presque 750 euros de plus que le prix moyen commercial du gaz naturel en septembre.

Concernant l'électricité, la facture annuelle d'une famille belge avec une consommation moyenne atteint 1.248 euros en octobre en moyenne (1.306 en Wallonie). Cela représente une augmentation de plus de 230 euros par rapport au prix moyen de septembre.

Les chiffres recueillis par la CREG sont les prix commerciaux moyens du mois d'octobre transposés sur une base annuelle pour les ménages ayant un contrat variable. En Belgique, deux tiers des ménages ont des contrats fixes. Il ne s'agit donc pas du prix réel des factures mais bien d'une projection où les prix resteraient au même niveau qu'en octobre. Or ces montants varient tous les mois.

Les hausses sans précédent des prix de l'énergie sur les marchés mondiaux se traduisent sur les factures des ménages. D'après les chiffres de la CREG, une famille ayant une consommation moyenne qui aurait souscrit un contrat variable en octobre se retrouverait avec une facture annuelle moyenne de 2.488 euros. En Wallonie, ce montant atteint les 2.639 euros alors qu'il est légèrement inférieur en Flandre avec 2.367 euros. C'est presque 750 euros de plus que le prix moyen commercial du gaz naturel en septembre. Concernant l'électricité, la facture annuelle d'une famille belge avec une consommation moyenne atteint 1.248 euros en octobre en moyenne (1.306 en Wallonie). Cela représente une augmentation de plus de 230 euros par rapport au prix moyen de septembre. Les chiffres recueillis par la CREG sont les prix commerciaux moyens du mois d'octobre transposés sur une base annuelle pour les ménages ayant un contrat variable. En Belgique, deux tiers des ménages ont des contrats fixes. Il ne s'agit donc pas du prix réel des factures mais bien d'une projection où les prix resteraient au même niveau qu'en octobre. Or ces montants varient tous les mois.