La priorité de Jean-François Tammellini dans le dossier Caterpillar ? Comprendre. Comprendre les ressorts d'une décision ressentie comme " une trahison " pour " éviter que le schéma ne se reproduise ". Comprendre aussi pourquoi, en dépit des fermetures et restructurations, le banc patronal rechigne toujours à lier les aides publiques à des engagements fermes en matière d'emploi. Et il constate, sans trop savoir s'il doit y croire ou pas, que le monde politique semble désormais se poser les mêmes questions.
...