Mme Bloom Raskin a annoncé qu'elle se retirait de la course, sa nomination semblant compromise après l'annonce lundi par un sénateur démocrate clé qu'il ne voterait pas en sa faveur.

"Malgré le fait qu'elle y soit prête et le fait qu'elle ait été confirmée deux fois par le Sénat avec un large soutien des deux partis (démocrate et républicain, ndlr) dans le passé, Sarah a fait l'objet d'attaques sans fondement de la part de groupes d'intérêts de l'industrie et conservateurs", a déploré Joe Biden dans un communiqué.

"Malheureusement, les républicains du Sénat se soucient davantage de multiplier ces fausses allégations et de protéger des intérêts particuliers que de prendre des mesures importantes pour lutter contre l'inflation et réduire les coûts pour le peuple américain", a-t-il encore regretté.

Les sénateurs républicains avaient en effet fait état de leur opposition à l'arrivée de cette démocrate parmi les gouverneurs de la Fed. Le coup de grâce a été porté lundi par le sénateur démocrate Joe Manchin, qui a annoncé qu'il ne lui donnerait pas sa voix. Les camps républicain et démocrate comptant exactement le même nombre d'élus au Sénat, toute abstention s'apparente, de fait, à un veto.

C'est sur le volet énergétique que le bât blesse: Mme Bloom Raskin avait notamment appelé à se préoccuper plus sérieusement du changement climatique. L'opposition républicaine s'était dite inquiète pour la sacro-sainte indépendance de la Fed.

"Ses déclarations publiques précédentes n'ont pas répondu de manière satisfaisante à mes préoccupations concernant l'importance cruciale du financement d'une politique énergétique globale pour répondre aux besoins énergétiques importants de notre pays", a souligné lundi dans un communiqué Joe Manchin, élu de l'Etat de Virginie-Occidentale, connu pour ses mines de charbon.

Le choix de Sarah Bloom Raskin était très controversé en raison également de ses prises de position sur la régulation bancaire.

Cette démocrate a déjà été gouverneure de la Fed entre 2010 et 2014, et fut, sous l'administration Obama, numéro deux du Trésor -- l'équivalent du ministère de l'Economie et des Finances.

Ancienne commissaire pour la régulation financière de l'Etat du Maryland, elle est aussi épouse de l'élu démocrate de la Chambre des représentants Jamie Raskin.

Sa nomination avait été annoncée le 14 janvier par Joe Biden, en même temps que celle de deux gouverneurs, Lisa Cook, qui deviendrait la première femme noire à occuper ce poste, et Philip Jefferson.

Leurs nominations n'ont pas été confirmées par le Sénat, ni celles du président Jerome Powell, à qui Joe Biden a offert fin novembre un second mandat, ou de Lael Brainard, choisie en même temps pour devenir vice-présidente.

Mme Bloom Raskin a annoncé qu'elle se retirait de la course, sa nomination semblant compromise après l'annonce lundi par un sénateur démocrate clé qu'il ne voterait pas en sa faveur."Malgré le fait qu'elle y soit prête et le fait qu'elle ait été confirmée deux fois par le Sénat avec un large soutien des deux partis (démocrate et républicain, ndlr) dans le passé, Sarah a fait l'objet d'attaques sans fondement de la part de groupes d'intérêts de l'industrie et conservateurs", a déploré Joe Biden dans un communiqué."Malheureusement, les républicains du Sénat se soucient davantage de multiplier ces fausses allégations et de protéger des intérêts particuliers que de prendre des mesures importantes pour lutter contre l'inflation et réduire les coûts pour le peuple américain", a-t-il encore regretté.Les sénateurs républicains avaient en effet fait état de leur opposition à l'arrivée de cette démocrate parmi les gouverneurs de la Fed. Le coup de grâce a été porté lundi par le sénateur démocrate Joe Manchin, qui a annoncé qu'il ne lui donnerait pas sa voix. Les camps républicain et démocrate comptant exactement le même nombre d'élus au Sénat, toute abstention s'apparente, de fait, à un veto.C'est sur le volet énergétique que le bât blesse: Mme Bloom Raskin avait notamment appelé à se préoccuper plus sérieusement du changement climatique. L'opposition républicaine s'était dite inquiète pour la sacro-sainte indépendance de la Fed."Ses déclarations publiques précédentes n'ont pas répondu de manière satisfaisante à mes préoccupations concernant l'importance cruciale du financement d'une politique énergétique globale pour répondre aux besoins énergétiques importants de notre pays", a souligné lundi dans un communiqué Joe Manchin, élu de l'Etat de Virginie-Occidentale, connu pour ses mines de charbon.Le choix de Sarah Bloom Raskin était très controversé en raison également de ses prises de position sur la régulation bancaire.Cette démocrate a déjà été gouverneure de la Fed entre 2010 et 2014, et fut, sous l'administration Obama, numéro deux du Trésor -- l'équivalent du ministère de l'Economie et des Finances.Ancienne commissaire pour la régulation financière de l'Etat du Maryland, elle est aussi épouse de l'élu démocrate de la Chambre des représentants Jamie Raskin.Sa nomination avait été annoncée le 14 janvier par Joe Biden, en même temps que celle de deux gouverneurs, Lisa Cook, qui deviendrait la première femme noire à occuper ce poste, et Philip Jefferson.Leurs nominations n'ont pas été confirmées par le Sénat, ni celles du président Jerome Powell, à qui Joe Biden a offert fin novembre un second mandat, ou de Lael Brainard, choisie en même temps pour devenir vice-présidente.