La liste restreinte des candidats au rachat de l'opérateur télécom VOO a été arrêtée pour la suite des négociations, signale mardi sa maison-mère Nethys. Pour des raisons de confidentialité, la filiale de l'intercommunale liégeoise Enodia ne souhaite cependant pas communiquer leur nombre, leur profil ou leur pays d'origine. Le processus doit aboutir pour la fin octobre.

Après une première phase de la procédure de vente d'une part majoritaire du capital de VOO, une vingtaine de dossiers de candidatures ont été analysés sur base des différents critères qui avaient été communiqués aux candidats (qualité du projet, investissements prévus, garanties en matière d'emplois, de sous-traitance et de localisation des activités, capacité et solidité financières, prix proposé). Une 'short list' vient à présent d'être arrêtée pour la deuxième et dernière phase des négociations, explique Nethys. Des négociations individuelles vont maintenant être entamées avec ces candidats, avec pour objectif de sélectionner la société repreneuse pour la fin du mois d'octobre.

Leur nombre, leurs noms, leur profil ou leur pays d'origine restent toutefois confidentiels, souligne la maison-mère de VOO.Nethys a arrêté la liste restreinte des candidats au rachat de VOO

La procédure de vente est menée avec l'aide de la banque d'affaires Rothschild, qui assiste Nethys pour garantir le respect d'une procédure "ouverte, transparente et objective".

La liste restreinte des candidats au rachat de l'opérateur télécom VOO a été arrêtée pour la suite des négociations, signale mardi sa maison-mère Nethys. Pour des raisons de confidentialité, la filiale de l'intercommunale liégeoise Enodia ne souhaite cependant pas communiquer leur nombre, leur profil ou leur pays d'origine. Le processus doit aboutir pour la fin octobre. Après une première phase de la procédure de vente d'une part majoritaire du capital de VOO, une vingtaine de dossiers de candidatures ont été analysés sur base des différents critères qui avaient été communiqués aux candidats (qualité du projet, investissements prévus, garanties en matière d'emplois, de sous-traitance et de localisation des activités, capacité et solidité financières, prix proposé). Une 'short list' vient à présent d'être arrêtée pour la deuxième et dernière phase des négociations, explique Nethys. Des négociations individuelles vont maintenant être entamées avec ces candidats, avec pour objectif de sélectionner la société repreneuse pour la fin du mois d'octobre. Leur nombre, leurs noms, leur profil ou leur pays d'origine restent toutefois confidentiels, souligne la maison-mère de VOO.Nethys a arrêté la liste restreinte des candidats au rachat de VOO La procédure de vente est menée avec l'aide de la banque d'affaires Rothschild, qui assiste Nethys pour garantir le respect d'une procédure "ouverte, transparente et objective".