"J'ai de nouvelles ambitions de croissance pour les aéroports et j'estime que c'est aux partenaires privés de prendre le relais des investissements à venir", explique M. Antoine. Selon lui, la Région "a déjà beaucoup donné". "A travers la Sowaer (Société wallonne des aéroports), la Région a supporté le plan d'investissement 2001-2010 pour Liège (281 millions d'euros) et Charleroi (219 millions d'euros). Plus les rachats et isolations de maisons:

307 millions à Liège, 53 millions à Charleroi", rappelle le ministre, ajoutant que les sociétés de gestion de Liège Airport et du BSCA dégagent désormais des dividendes.

André Antoine veut que la Sowaer exerce à l'avenir le rôle de centre stratégique pour les deux aéroports: "On utilisera toujours la Sowaer comme véhicule pour réaliser ces investissements, parce qu'elle dispose de capacités d'emprunt plus économiques et c'est la Sowaer qui déterminera la stratégie aéroportuaire globale. Pour le reste, que les aéroports se débrouillent".

Le plan d'investissement pour la période de 2011 à 2010 atteint environ 26 millions pour l'aéroport de Charleroi et 114 millions pour Liège Airport. La politique aéroportuaire sera débattue mercredi au parlement wallon.

"J'ai de nouvelles ambitions de croissance pour les aéroports et j'estime que c'est aux partenaires privés de prendre le relais des investissements à venir", explique M. Antoine. Selon lui, la Région "a déjà beaucoup donné". "A travers la Sowaer (Société wallonne des aéroports), la Région a supporté le plan d'investissement 2001-2010 pour Liège (281 millions d'euros) et Charleroi (219 millions d'euros). Plus les rachats et isolations de maisons: 307 millions à Liège, 53 millions à Charleroi", rappelle le ministre, ajoutant que les sociétés de gestion de Liège Airport et du BSCA dégagent désormais des dividendes. André Antoine veut que la Sowaer exerce à l'avenir le rôle de centre stratégique pour les deux aéroports: "On utilisera toujours la Sowaer comme véhicule pour réaliser ces investissements, parce qu'elle dispose de capacités d'emprunt plus économiques et c'est la Sowaer qui déterminera la stratégie aéroportuaire globale. Pour le reste, que les aéroports se débrouillent". Le plan d'investissement pour la période de 2011 à 2010 atteint environ 26 millions pour l'aéroport de Charleroi et 114 millions pour Liège Airport. La politique aéroportuaire sera débattue mercredi au parlement wallon.