Le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés a diminué de 0,2% en mars, pour s'établir à 202.978 personnes. Le taux de la demande d'emploi reste relativement stable à 12,7%, contre 12,8% fin mars 2020 et 12,6 % un an auparavant.

Cela représente une diminution de 5.975 demandeurs d'emploi par rapport à février dernier, et de 363 en un an.

Le volume de personnes entrées le plus récemment dans la demande d'emploi s'oriente par ailleurs largement à la baisse (-17,6%), alors que le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés depuis un an à moins de deux ans augmente fortement (+25,1%).

En mars, le Forem a également diffusé 38.129 offres d'emploi, soit 16% de plus qu'un an auparavant. Les secteurs d'activités qui enregistrent les plus fortes hausses en un an sont les administrations publiques, la construction, le commerce de gros et de détail ainsi que la santé et l'action sociale.

Le nombre de jeunes demandeurs d'emploi en hausse de 10% à Bruxelles

La Région bruxelloise comptait 91.018 chercheurs d'emploi fin mars, soit une augmentation de 2.510 personnes et de 2,8% par rapport au mois de mars 2020, indique Actiris vendredi. Les jeunes restent fortement touchés par cette hausse avec 9.330 jeunes demandeurs d'emploi à Bruxelles, 880 de plus que l'année précédente (+10,4%).

Le taux de chômage affichait 16,2% fin mars en Région bruxelloise, contre 15,7% un an auparavant. En variation mensuelle, Actiris constate une augmentation de 605 personnes (+0,7%). Chez les jeunes, le taux de chômage atteint même 25,5%.

L'organisme de l'emploi ajoute que les entrées dans le chômage classique n'ont pas beaucoup augmenté car l'effet de la crise du Covid-19 s'enregistre surtout au niveau du chômage temporaire et du droit passerelle.

Le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés a diminué de 0,2% en mars, pour s'établir à 202.978 personnes. Le taux de la demande d'emploi reste relativement stable à 12,7%, contre 12,8% fin mars 2020 et 12,6 % un an auparavant. Cela représente une diminution de 5.975 demandeurs d'emploi par rapport à février dernier, et de 363 en un an. Le volume de personnes entrées le plus récemment dans la demande d'emploi s'oriente par ailleurs largement à la baisse (-17,6%), alors que le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés depuis un an à moins de deux ans augmente fortement (+25,1%). En mars, le Forem a également diffusé 38.129 offres d'emploi, soit 16% de plus qu'un an auparavant. Les secteurs d'activités qui enregistrent les plus fortes hausses en un an sont les administrations publiques, la construction, le commerce de gros et de détail ainsi que la santé et l'action sociale.