L'optimisme n'est guère de mise chez les répondants, puisque 47% d'entre eux pensent que leur situation financière actuelle s'est dégradée au cours des six derniers mois. Un sentiment plus prononcé encore chez les Wallons et les Bruxellois (51%) qu'en Flandre (45%).

Quatre Belges sur dix déclarent par ailleurs que boucler leurs fins de mois est "assez difficile". Un ressenti qui progresse dans les trois Régions du pays mais davantage en Wallonie (46%) et à Bruxelles (42%) qu'en Flandre (36%). Si l'on ajoute ceux qui éprouvent de grosses difficultés à nouer les deux bouts, on atteint presque la moitié de l'échantillon national (47%) et ce sentiment touche même plus d'un Bruxellois (54%) et d'un Wallon (57%) sur deux.

L'optimisme n'est guère de mise chez les répondants, puisque 47% d'entre eux pensent que leur situation financière actuelle s'est dégradée au cours des six derniers mois. Un sentiment plus prononcé encore chez les Wallons et les Bruxellois (51%) qu'en Flandre (45%). Quatre Belges sur dix déclarent par ailleurs que boucler leurs fins de mois est "assez difficile". Un ressenti qui progresse dans les trois Régions du pays mais davantage en Wallonie (46%) et à Bruxelles (42%) qu'en Flandre (36%). Si l'on ajoute ceux qui éprouvent de grosses difficultés à nouer les deux bouts, on atteint presque la moitié de l'échantillon national (47%) et ce sentiment touche même plus d'un Bruxellois (54%) et d'un Wallon (57%) sur deux.