L'attention portée aux cours du pétrole devient obsessionnelle, et à raison. Ils peuvent, par leur hausse et leur baisse, changer l'équilibre mondial du pouvoir et faire basculer des économies dans la récession. En 2018, le prix du pétrole brut a flambé, atteignant son plus haut niveau depuis les sommets enregistrés en 2014. Il est très vite retombé, miné par la crainte de voir la demande faiblir. Donald Trump a ordonné, dans un tweet, à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'augmenter sa production. Mais, même si ses membres voulaient maîtriser les cours en 2019, il est impossible de savoir s'ils pourront y parvenir.
...