Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a souvent mis en garde contre le risque de voir le royaume s'effondrer si le pays ne sortait pas de sa dépendance pétrolière en diversifiant ses activités. Après les vives réactions suscitées par l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul, disparu le 2 octobre 2018, rares sont ceux qui continueront à penser que le royaume peut être sauvé sous sa houlette. Les investissements étrangers qu'il cherchait à attirer pour financer ses plans de réforme de l'économie ne seront pas au rendez-vous.
...