Tout au long de l'époque moderne, une constante s'est confirmée : il y a toujours eu plus de nouveau-nés. Même si le taux de fécondité mondial chute depuis les années 1960, le nombre de femmes a augmenté plus rapidement, c'est pourquoi la progression du nombre de naissances s'est poursuivie. Une légère baisse des naissances a été enregistrée dans les années 1970 puis dans les années 1990, mais ces deux exceptions n'étaient que des anomalies sur une courbe en forte croissance.
...