Maxime Daye, le président de l'UVCW se réjouit de l'efficacité des pouvoirs locaux qui "ont fait front avec efficacité, diligence et créativité ces 3 derniers mois pour assurer la continuité du service public de proximité". À la suite de la réunion par vidéoconférence de ce 16 juin, l'UVCW a rédigé une note comportant plusieurs propositions concrètes pour contribuer au rebond wallon dans le sens de la résilience locale.

Les mesures principales

La première disposition sera de garantir la capacité financière des pouvoirs locaux. Dans ce plan se retrouve notamment : des mesures financières et budgétaires urgentes seront mises en place, une sauvegarde et amplification du Fonds des communes et du Fonds de l'aide sociale et une accessibilité des projets locaux au Green Deal européen.

Une autre mesure sera de maximiser la capacité d'investissement des pouvoirs locaux pour contribuer significativement à la relance. Cela signifie d'aider à la rénovation des logements publics, supprimer le carcan des balises d'emprunts, réformer la comptabilité communale et orienter les marchés publics vers les enjeux essentiels.

L'UVCW entend aussi soutenir les pouvoirs locaux dans leur aide au redéploiement économique via la dynamisation des centres, le soutien au commerce local et aux circuits courts.

S'engager pour une gestion moderne du personnel communal sera aussi un enjeu. L'UVCW veut supprimer le double régime statutaires/contractuels, adopter de nouvelles règles en matière de RH locale, structurer le télétravail et entamer une refonte des barèmes.

Se moderniser passera aussi par une amplification des recours aux technologies digitales innovantes, juridiquement et techniquement sûres et encadrées. Il faudra notamment doter les zones blanches en termes de couverture internet et doper l'e-gouvernement au service de la démocratie locale.

Une mesure supplémentaire sera de renforcer la cohésion sociale. En effet, la crise a souligné l'inégalité des Wallons en termes de logement et de conditions de vie. L'UVCW entend donc mieux doter le Plan de Cohésion sociale, améliorer les quartiers dégradés et le cadre de vie, garantir un logement décent pour tous, lutter contre la pauvreté et soutenir l'action du CPAS.

Enfin, il faudra aussi faciliter la gouvernance, aider la mutualisation et la supracommunalité. Cette mesure se tourne vers davantage de décisions prises au niveau supra-communal, une facilitation des fusions volontaires de communes et vers modernisation des processus (télétravail, vidéoconférences).

Maxime Daye, le président de l'UVCW se réjouit de l'efficacité des pouvoirs locaux qui "ont fait front avec efficacité, diligence et créativité ces 3 derniers mois pour assurer la continuité du service public de proximité". À la suite de la réunion par vidéoconférence de ce 16 juin, l'UVCW a rédigé une note comportant plusieurs propositions concrètes pour contribuer au rebond wallon dans le sens de la résilience locale.La première disposition sera de garantir la capacité financière des pouvoirs locaux. Dans ce plan se retrouve notamment : des mesures financières et budgétaires urgentes seront mises en place, une sauvegarde et amplification du Fonds des communes et du Fonds de l'aide sociale et une accessibilité des projets locaux au Green Deal européen.Une autre mesure sera de maximiser la capacité d'investissement des pouvoirs locaux pour contribuer significativement à la relance. Cela signifie d'aider à la rénovation des logements publics, supprimer le carcan des balises d'emprunts, réformer la comptabilité communale et orienter les marchés publics vers les enjeux essentiels.L'UVCW entend aussi soutenir les pouvoirs locaux dans leur aide au redéploiement économique via la dynamisation des centres, le soutien au commerce local et aux circuits courts. S'engager pour une gestion moderne du personnel communal sera aussi un enjeu. L'UVCW veut supprimer le double régime statutaires/contractuels, adopter de nouvelles règles en matière de RH locale, structurer le télétravail et entamer une refonte des barèmes.Se moderniser passera aussi par une amplification des recours aux technologies digitales innovantes, juridiquement et techniquement sûres et encadrées. Il faudra notamment doter les zones blanches en termes de couverture internet et doper l'e-gouvernement au service de la démocratie locale.Une mesure supplémentaire sera de renforcer la cohésion sociale. En effet, la crise a souligné l'inégalité des Wallons en termes de logement et de conditions de vie. L'UVCW entend donc mieux doter le Plan de Cohésion sociale, améliorer les quartiers dégradés et le cadre de vie, garantir un logement décent pour tous, lutter contre la pauvreté et soutenir l'action du CPAS.Enfin, il faudra aussi faciliter la gouvernance, aider la mutualisation et la supracommunalité. Cette mesure se tourne vers davantage de décisions prises au niveau supra-communal, une facilitation des fusions volontaires de communes et vers modernisation des processus (télétravail, vidéoconférences).