A cause de ce coefficient, le calcul de la pension écrasait de plus de 30% les cotisations versées par les indépendants. Avec, à l'arrivée, un montant mensuel octroyé qui atteignait ...

A cause de ce coefficient, le calcul de la pension écrasait de plus de 30% les cotisations versées par les indépendants. Avec, à l'arrivée, un montant mensuel octroyé qui atteignait péniblement le minimum garanti aux salariés. A titre de comparaison, un indépendant reçoit une pension moyenne variant entre 935 et 1.650 euros pour 1.374 et 2.450 chez un salarié. Ce coefficient, profondément injuste à l'heure actuelle, est donc aboli à compter du 1er janvier 2021. En pratique, l'actuelle pénalité de 31% frappant la pension des indépendants est supprimée pour toute année de carrière après le 31 décembre 2020 pour les pensions de retraite (mais aussi de survie ou les allocations de transition) prenant cours au plus tôt le 1er janvier 2022. Il n'y a pas de rétroactivité. En d'autres termes, le calcul de la pension ne prendra cette suppression en compte que pour les années de carrière à partir de 2021.