La décision est enfin tombée et les dames de petite vertu seront bien entourées. Les clients aussi. Aux 30 vitrines qui leur seront dédiées dans le hangar n°1 (Pakhuis) du port, s'ajouteront en effet un commissariat de police, un centre d'affaires, un hall polyvalent, un établissement horeca ainsi qu'une microbrasserie.

Le mélange d'activités nocturnes et diurnes, de travail et de détente, de créativité et de services, peut sembler étonnant mais il faut veiller à la rentabilité de l'ensemble, commente l'Open Vld Kurt Claeys, actuellement bourgmestre faisant fonction.

Les travaux de rénovation de ce monument classé mais délaissé durant de nombreuses années sont en effet estimés à 11 millions d'euros. Les autorités de la ville espèrent en outre que la création de cet "eros center" entraînera, un peu à l'image de ce qui s'est passé à Anvers avec l'ouverture de la Villa Tinto, l'extinction progressive de vitrines de l'actuel quartier chaud d'Ostende (Hazegras) dont la transformation pourrait alors être entamée.

La décision est enfin tombée et les dames de petite vertu seront bien entourées. Les clients aussi. Aux 30 vitrines qui leur seront dédiées dans le hangar n°1 (Pakhuis) du port, s'ajouteront en effet un commissariat de police, un centre d'affaires, un hall polyvalent, un établissement horeca ainsi qu'une microbrasserie. Le mélange d'activités nocturnes et diurnes, de travail et de détente, de créativité et de services, peut sembler étonnant mais il faut veiller à la rentabilité de l'ensemble, commente l'Open Vld Kurt Claeys, actuellement bourgmestre faisant fonction. Les travaux de rénovation de ce monument classé mais délaissé durant de nombreuses années sont en effet estimés à 11 millions d'euros. Les autorités de la ville espèrent en outre que la création de cet "eros center" entraînera, un peu à l'image de ce qui s'est passé à Anvers avec l'ouverture de la Villa Tinto, l'extinction progressive de vitrines de l'actuel quartier chaud d'Ostende (Hazegras) dont la transformation pourrait alors être entamée.