"Voilà ce que je dis depuis des mois, se félicite Marie-Christine Marghem (MR), ex-ministre fédérale de l'Energie. Mais ce sera une course contre la montre." Il faut changer la loi, ...

"Voilà ce que je dis depuis des mois, se félicite Marie-Christine Marghem (MR), ex-ministre fédérale de l'Energie. Mais ce sera une course contre la montre." Il faut changer la loi, convaincre Engie, refaire une enchère, investir... Les libéraux francophones jubilent, eux qui plaident en faveur de la prolongation. La sécurité d'approvisionnement risque d'être menacée si les alternatives (au gaz) ne sont pas prêtes à temps. Reste à savoir si cette prolongation sera possible... politiquement. Les écologistes, du Nord et du Sud, ne veulent pas en entendre parler, sauf en tout dernier recours. Et le PS ne veut pas faire ce cadeau au MR, avec qui il est à couteaux tirés. Quant à Engie, ce n'est pas, a priori, son souhait industriel, sauf... gros soutien financier. Deadline pour la décision: le 18 mars 2022.