"Bien que le coronavirus n'ait pas disparu et que la vigilance reste de mise, nous pouvons désormais nous concentrer pleinement sur les graves conséquences économiques de la crise en Ukraine", estime l'organisation patronale.

Selon la FEB, la crise ukrainienne "est d'un tout autre type que la crise du coronavirus et risque d'avoir un impact néfaste et durable sur le tissu économique."

"Bien que le coronavirus n'ait pas disparu et que la vigilance reste de mise, nous pouvons désormais nous concentrer pleinement sur les graves conséquences économiques de la crise en Ukraine", estime l'organisation patronale. Selon la FEB, la crise ukrainienne "est d'un tout autre type que la crise du coronavirus et risque d'avoir un impact néfaste et durable sur le tissu économique."