Au bout de 20 heures de négociations, une fumée blanche en est ressortie. Le projet d'accord conclu au sein du Groupe des Dix, qui réunit patrons et syndicats, prévoit notamment une augmentation des salaires cette année et la suivante de maximum 1,1% en plus de l'index. En prenant en compte celui-ci, cela signifie une hausse totale de 4,54% sur 2019 et 2020.

Les représentants des travailleurs vont maintenant consulter leur base. Du côté du syndicat chrétien, une réunion du comité national est prévue ce mardi matin. Son président Marc Leemans présentera le texte, qui sera envoyé vers toutes les sections de la CSC. Ces dernières devront ensuite se prononcer pour le 26 mars lors d'un conseil général. "Rien ne sera décidé aujourd'hui", y prévient-on.

26 mars

Même son de cloche à la FGTB. Comme prévu, le bureau fédéral, la direction générale du syndicat socialiste, se réunira ce jour avec son président Robert Vertenueil. Le projet d'accord qu'il leur présentera sera ensuite transmis, là aussi, aux sections. "Une réponse officielle doit arriver pour le 26 mars", quand siègera le comité fédéral, un organe qui gère la direction générale du syndicat et qui se retrouve huit fois par an.

Enfin, la CGSLB ne fera pas que présenter l'accord, elle le "défendra" également. Un comité exécutif de l'organisation libérale est actuellement en cours, en présence de son président Mario Coppens. Les quelque 200 représentants devront également s'exprimer le 26 mars, lors d'un comité national.

Cet après-midi, à 14h00, patrons et représentants des travailleurs présenteront au gouvernement fédéral le projet d'accord auquel ils ont abouti.