FEB: les mesures prises par le Codeco sont logiques au vu des chiffres préoccupants

Les différents gouvernements du pays ont décidé d'élargir le recours au Covid Safe Ticket (CST) aux établissements horeca et centres de fitness de l'ensemble de la Belgique. Le télétravail est à nouveau fortement recommandé quand c'est envisageable et le port du masque sera obligatoire dans tous les endroits publics couverts.

"Le Codeco prend des mesures logiques", a estimé le responsable de la Fédération des entreprises de Belgique. "Continuons maintenant à sensibiliser à la vaccination afin d'augmenter encore le taux de vaccination", a-t-il ajouté.

La Fédération avait appelé en matinée à ne pas rendre le télétravail obligatoire. Un élargissement du port du masque dans l'espace public à des endroits où il est difficile de maintenir une distance entre les gens est une manière plus efficace de freiner la propagation du virus, estime la FEB. Elle soulignait que le port du masque était encore fortement recommandé en entreprise là où il est impossible de respecter la distanciation sociale.

Comeos regrette que les autorités ne rendent pas la vaccination obligatoire

Comeos regrette que la vaccination contre le coronavirus ne soit pas rendue obligatoire, dans une réaction livrée mardi soir dans la foulée du Comité de concertation. La fédération du commerce estime que les autorités ne prennent pas leur responsabilité en la matière. Elle demande également aux clients de faire preuve de compréhension car désormais, les collaborateurs de magasins vont à nouveau devoir contrôler le port du masque dans leur commerce.

"Nous allons une fois de plus prendre notre responsabilité à l'occasion de la réintroduction du port du masque sur l'ensemble du territoire", commente Comeos. Mais la fédération du commerce attendait également une prise de responsabilités dans le chef du gouvernement à propos de la vaccination. "Nous déplorons que les autorités ne prennent pas leur responsabilité et ne rendent pas obligatoire la vaccination pour tous. On parle depuis des mois de l'obligation de vaccination pour le personnel de soins. Et même cela n'est pas encore d'actualité. La France a introduit cette mesure cet été et il faut attendre beaucoup plus longtemps ici."

Comeos estime qu'un taux de vaccination élevé offre une bien meilleure protection de la santé publique que le port du masque dans un magasin.

"Le recours au CST dans les salles de fitness est stigmatisante"

"Je ne comprends pas pourquoi l'introduction du Covid safe ticket (CST) ne concerne que notre secteur", a réagi Erik Vandenabeele de la fédération belge de fitness, Fitness.be. "Cette mesure est discriminatoire et stigmatisante... quand on voit que les écoles de danse, les clubs de natation et les clubs de boxe, par exemple, sont autorisés à fonctionner sans CST."

"Nous sommes des pionniers en matière d'hygiène, de sécurité et de ventilation. De nombreux opérateurs ont déjà investi dans un bon système de ventilation. Le signal qui est lancé aujourd'hui est un mauvais signal", poursuit-il.

L'élargissement du recours au CST dans les centres de fitness pourrait avoir un impact sur la fréquentation des salles. "Certains de nos membres voudront peut-être suspendre temporairement leur abonnement, et c'est regrettable. Nous étions pourtant en pleine reprise, nos membres étant tous convaincus de l'importance d'un mode de vie sain. Mais nous nous attendons désormais à une légère baisse du nombre de nos clients", conclut-il.

FEB: les mesures prises par le Codeco sont logiques au vu des chiffres préoccupantsLes différents gouvernements du pays ont décidé d'élargir le recours au Covid Safe Ticket (CST) aux établissements horeca et centres de fitness de l'ensemble de la Belgique. Le télétravail est à nouveau fortement recommandé quand c'est envisageable et le port du masque sera obligatoire dans tous les endroits publics couverts."Le Codeco prend des mesures logiques", a estimé le responsable de la Fédération des entreprises de Belgique. "Continuons maintenant à sensibiliser à la vaccination afin d'augmenter encore le taux de vaccination", a-t-il ajouté. La Fédération avait appelé en matinée à ne pas rendre le télétravail obligatoire. Un élargissement du port du masque dans l'espace public à des endroits où il est difficile de maintenir une distance entre les gens est une manière plus efficace de freiner la propagation du virus, estime la FEB. Elle soulignait que le port du masque était encore fortement recommandé en entreprise là où il est impossible de respecter la distanciation sociale.Comeos regrette que les autorités ne rendent pas la vaccination obligatoireComeos regrette que la vaccination contre le coronavirus ne soit pas rendue obligatoire, dans une réaction livrée mardi soir dans la foulée du Comité de concertation. La fédération du commerce estime que les autorités ne prennent pas leur responsabilité en la matière. Elle demande également aux clients de faire preuve de compréhension car désormais, les collaborateurs de magasins vont à nouveau devoir contrôler le port du masque dans leur commerce."Nous allons une fois de plus prendre notre responsabilité à l'occasion de la réintroduction du port du masque sur l'ensemble du territoire", commente Comeos. Mais la fédération du commerce attendait également une prise de responsabilités dans le chef du gouvernement à propos de la vaccination. "Nous déplorons que les autorités ne prennent pas leur responsabilité et ne rendent pas obligatoire la vaccination pour tous. On parle depuis des mois de l'obligation de vaccination pour le personnel de soins. Et même cela n'est pas encore d'actualité. La France a introduit cette mesure cet été et il faut attendre beaucoup plus longtemps ici." Comeos estime qu'un taux de vaccination élevé offre une bien meilleure protection de la santé publique que le port du masque dans un magasin."Le recours au CST dans les salles de fitness est stigmatisante" "Je ne comprends pas pourquoi l'introduction du Covid safe ticket (CST) ne concerne que notre secteur", a réagi Erik Vandenabeele de la fédération belge de fitness, Fitness.be. "Cette mesure est discriminatoire et stigmatisante... quand on voit que les écoles de danse, les clubs de natation et les clubs de boxe, par exemple, sont autorisés à fonctionner sans CST.""Nous sommes des pionniers en matière d'hygiène, de sécurité et de ventilation. De nombreux opérateurs ont déjà investi dans un bon système de ventilation. Le signal qui est lancé aujourd'hui est un mauvais signal", poursuit-il. L'élargissement du recours au CST dans les centres de fitness pourrait avoir un impact sur la fréquentation des salles. "Certains de nos membres voudront peut-être suspendre temporairement leur abonnement, et c'est regrettable. Nous étions pourtant en pleine reprise, nos membres étant tous convaincus de l'importance d'un mode de vie sain. Mais nous nous attendons désormais à une légère baisse du nombre de nos clients", conclut-il.