Ce n'est pas la première fois que la FEB, qui a fait réaliser en août une enquête auprès de 1.000 employés et de 462 employeurs, alerte les différents gouvernements par rapport à la mobilité.

"Par rapport à l'an dernier, un seul constat s'impose: nous avons de nouveau perdu un an. Il serait dès lors opportun d'élaborer un plan global lors de la formation du gouvernement après les élections régionales et fédérales. En effet, le problème des embouteillages en Belgique ne pourra être réglé par une seule mesure", juge Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.

L'enquête montre que 73,6% des employeurs et 55% des employés jugent nécessaire d'investir dans les infrastructures et que 63,2% des employeurs et 68,3% des employés sont favorables à une augmentation de l'offre de transports publics. En outre, 51,3% des employeurs et 58,1% des employés estiment que la promotion du télétravail et d'horaires flexibles doit être une priorité.

La qualité et la fiabilité des transports en commun doivent être améliorées, poursuit la FEB, tout en soulignant que les entreprises et leurs collaborateurs sont demandeurs de solutions qui permettent de passer d'un mode de transport à l'autre de manière aisée et flexible.

Ce n'est pas la première fois que la FEB, qui a fait réaliser en août une enquête auprès de 1.000 employés et de 462 employeurs, alerte les différents gouvernements par rapport à la mobilité. "Par rapport à l'an dernier, un seul constat s'impose: nous avons de nouveau perdu un an. Il serait dès lors opportun d'élaborer un plan global lors de la formation du gouvernement après les élections régionales et fédérales. En effet, le problème des embouteillages en Belgique ne pourra être réglé par une seule mesure", juge Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. L'enquête montre que 73,6% des employeurs et 55% des employés jugent nécessaire d'investir dans les infrastructures et que 63,2% des employeurs et 68,3% des employés sont favorables à une augmentation de l'offre de transports publics. En outre, 51,3% des employeurs et 58,1% des employés estiment que la promotion du télétravail et d'horaires flexibles doit être une priorité. La qualité et la fiabilité des transports en commun doivent être améliorées, poursuit la FEB, tout en soulignant que les entreprises et leurs collaborateurs sont demandeurs de solutions qui permettent de passer d'un mode de transport à l'autre de manière aisée et flexible.