Donc, plutôt que de vous parler de Meghan Markle, qui n'a rien trouvé de mieux que de pleurnicher dans les jupes d'Oprah Winfrey, alors que, comme le rappelle Stéphane Bern, son couple est parti avec 45 millions d'euros. Et que ce couple princier vit aujourd'hui dans une villa de 12 chambres et 14 salles de bain...

Je vais vous parler d'Elon Musk ! Sa fortune a grimpé de 25 milliards de dollars en une seule journée, mardi dernier. Pourquoi ? Parce que les chiffres de Tesla ont surpris positivement le marché. Je rappelle que si Elon Musk est un génie, son entreprise Tesla n'a produit qu'un demi-million de voitures en 2020, donc, loin, très loin des presque 10 millions de voitures produites par Toyota... Mais la Bourse vit dans le futur, dans les nuages, et aujourd'hui Tesla est valorisée autant que tous les grands constructeurs automobiles réunis.

Avouez, c'est totalement incompréhensible mais c'est aussi vachement plus fort qu'accorder une interview pleurnicharde à Oprah Winfrey. Juste pour nous nouer la gorge, je rappelle que le coût de la crise pour 2020 et 2021 a été évalué à 3 milliards d'euros pour la Wallonie. Quatre millions d'habitants endettés à cause du virus et de l'autre côté, un homme, un génie certes, mais qui gagne 25 milliards de dollars en une seule journée. Cela fait réfléchir ceux qui pensaient que le monde de demain serait différent de celui d'hier.

Mais il y a mieux encore que, ceux et celles qui gagneront de l'argent durant cette épidémie, ce sont les entreprises très digitalisées, celles qui favorisent l'économie de demain, mais aussi ceux qui tireront partie de l'économie de l'ennui : la fameuse "boring economy".

Normal, nous avons été confinés et les éditeurs de jeux addictifs en ont profité pour nous rendre encore plus accrocs à ces jeux. La démonstration en a été faite cette semaine avec l'introduction en Bourse de la société qui gère le jeu Roblox. Si vous n'avez pas d'enfants ou d'adolescents à la maison, vous n'en avez sans doute jamais entendu parler ; moi si, car j'ai deux enfants de moins de dix ans qui jouent à ce jeu addictif. Et que vous dire? Si ce n'est que c'est... bingo pour les éditeurs de ce jeu qui ont réussi leur introduction en Bourse, le jeu Roblox est depuis ce mercredi valorisé à plus de 40 milliards de dollars ; 40 milliards de dollars pour un jeu qui scotche quotidiennement 37 millions de joueurs dont la moitié a moins de 13 ans.

Patrick Le lay, l'ancien patron de TF1 avait choqué son monde, il y a plus de 30 ans, en disant que son métier consistait "à vendre du temps de cerveau disponible à des annonceurs comme Coca-Cola". Aujourd'hui, ce qu'il a dit est hélas une banalité, nous sommes bel et bien entrés dans l'économie de l'attention. Et l'attention, c'est notre temps, nous donnons notre bien le plus précieux à des marchands du temple pour tromper notre ennui. En vous disant ça, je me rends compte que je suis un bien mauvais père et plutôt que de vous parler de la "boring economy", je ferai mieux de planquer les tablettes de mes enfants !

Donc, plutôt que de vous parler de Meghan Markle, qui n'a rien trouvé de mieux que de pleurnicher dans les jupes d'Oprah Winfrey, alors que, comme le rappelle Stéphane Bern, son couple est parti avec 45 millions d'euros. Et que ce couple princier vit aujourd'hui dans une villa de 12 chambres et 14 salles de bain...Je vais vous parler d'Elon Musk ! Sa fortune a grimpé de 25 milliards de dollars en une seule journée, mardi dernier. Pourquoi ? Parce que les chiffres de Tesla ont surpris positivement le marché. Je rappelle que si Elon Musk est un génie, son entreprise Tesla n'a produit qu'un demi-million de voitures en 2020, donc, loin, très loin des presque 10 millions de voitures produites par Toyota... Mais la Bourse vit dans le futur, dans les nuages, et aujourd'hui Tesla est valorisée autant que tous les grands constructeurs automobiles réunis.Avouez, c'est totalement incompréhensible mais c'est aussi vachement plus fort qu'accorder une interview pleurnicharde à Oprah Winfrey. Juste pour nous nouer la gorge, je rappelle que le coût de la crise pour 2020 et 2021 a été évalué à 3 milliards d'euros pour la Wallonie. Quatre millions d'habitants endettés à cause du virus et de l'autre côté, un homme, un génie certes, mais qui gagne 25 milliards de dollars en une seule journée. Cela fait réfléchir ceux qui pensaient que le monde de demain serait différent de celui d'hier.Mais il y a mieux encore que, ceux et celles qui gagneront de l'argent durant cette épidémie, ce sont les entreprises très digitalisées, celles qui favorisent l'économie de demain, mais aussi ceux qui tireront partie de l'économie de l'ennui : la fameuse "boring economy". Normal, nous avons été confinés et les éditeurs de jeux addictifs en ont profité pour nous rendre encore plus accrocs à ces jeux. La démonstration en a été faite cette semaine avec l'introduction en Bourse de la société qui gère le jeu Roblox. Si vous n'avez pas d'enfants ou d'adolescents à la maison, vous n'en avez sans doute jamais entendu parler ; moi si, car j'ai deux enfants de moins de dix ans qui jouent à ce jeu addictif. Et que vous dire? Si ce n'est que c'est... bingo pour les éditeurs de ce jeu qui ont réussi leur introduction en Bourse, le jeu Roblox est depuis ce mercredi valorisé à plus de 40 milliards de dollars ; 40 milliards de dollars pour un jeu qui scotche quotidiennement 37 millions de joueurs dont la moitié a moins de 13 ans.Patrick Le lay, l'ancien patron de TF1 avait choqué son monde, il y a plus de 30 ans, en disant que son métier consistait "à vendre du temps de cerveau disponible à des annonceurs comme Coca-Cola". Aujourd'hui, ce qu'il a dit est hélas une banalité, nous sommes bel et bien entrés dans l'économie de l'attention. Et l'attention, c'est notre temps, nous donnons notre bien le plus précieux à des marchands du temple pour tromper notre ennui. En vous disant ça, je me rends compte que je suis un bien mauvais père et plutôt que de vous parler de la "boring economy", je ferai mieux de planquer les tablettes de mes enfants !