Et voilà, c'est encore reparti cette année ! Chaque année, exactement à la même époque, c'est-à-dire quand s'ouvre le Forum de Davos, autrement dit, le sommet des dirigeants patronaux mondiaux, OXFAM, l'ONG bien connue, balance des chiffres pour démontrer que riches sont encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres.

Cette année, même si le sommet de Davos n'a pas lieu en Suisse, mais par vidéoconférence, OXFAM nous explique que les riches ont profité de cette pandémie pour être encore plus riches.

La preuve explique OXFAM, depuis l'arrivée de ce virus, notre planète compte un milliardaire de plus toutes les 26 heures. Et bien entendu, OXFAM précise bien que ces milliardaires n'ont aucun mérite d'être encore plus riches, c'est uniquement parce que les Etats ont déversé des centaines de milliards de dollars et d'euros dans nos économies. Et comme grâce à ça, les taux d'intérêt sont restés proches de 0%, la Bourse n'a fait que monter, et donc ces riches sont devenus scandaleusement plus riches comme dirait une pub bien connue des Belges.

Présenté comme ça, il n'y a plus qu'à aller pendre les riches s'ils ne remboursent pas cet argent indûment gagné ! En réalité, comme toujours, c'est beaucoup plus compliqué que ne l'explique OXFAM, mais bon, ce n'est pas leur but d'expliquer, mais de choquer les esprits.

D'abord, c'est vrai, si les milliardaires sont encore plus riches, c'est parce que les taux d'intérêt sont à 0% et que tous les épargnants du monde, pas seulement les riches, mettent leur argent dans les deux seuls segments qui rapportent encore de l'argent : la Bourse et l'immobilier.

Et si la Bourse augmente, elle augmente pour tout le monde et pas seulement les riches. Ensuite, si la Bourse augmente presque automatiquement, c'est parce que comme les taux d'intérêt sont à 0%, il n'y a pas d'autres alternatives pour avoir du rendement. Mais attention, si justement les Etats et les banques centrales ont mis les taux d'intérêt à 0%, ce n'est pas pour enrichir les riches, mais pour éviter que l'économie ne déraille et donc pour permettre aux Etats de s'endetter, mais pour aider qui ? Mais d'abord les plus pauvres d'entre nous !

S'il y a aussi peu de faillites, si le chômage n'a pas explosé, mais c'est justement parce que les Etats ont pu s'endetter à des taux proches de 0%. Ces taux zéro ont permis de financer le chômage temporaire des salariés et de payer des droits passerelle aux indépendants. Quant à l'enrichissement en Bourse des plus riches, il est d'abord virtuel. Si demain, les taux d'intérêt augmentent à cause de l'inflation, la Bourse va diminuer et ces milliardaires reviendront au stade d'avant la pandémie.

Ensuite, prenez l'homme le plus riche du monde, Elon Musk, grâce à ses actions Tesla, il a payé 11 milliards de dollars d'impôt cette année. En clair, son enrichissement est non seulement purement boursier, c'est-à-dire qu'il n'a privé personne d'un seul dollar, mais en plus, il a plus payé en impôts à lui tout seul que l'ensemble des personnes qui le critiquent de par le monde.

En fait, le vrai problème, ce n'est pas la Bourse, mais la hausse de l'immobilier qui devient inaccessible pour les jeunes sans aide familiale, c'est de ça dont il faudrait parler, mais c'est moins symbolique que la Bourse évidemment. On dit souvent que la première victime d'une guerre, c'est la vérité, pour la guerre de communication, c'est pareil !

Et voilà, c'est encore reparti cette année ! Chaque année, exactement à la même époque, c'est-à-dire quand s'ouvre le Forum de Davos, autrement dit, le sommet des dirigeants patronaux mondiaux, OXFAM, l'ONG bien connue, balance des chiffres pour démontrer que riches sont encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres. Cette année, même si le sommet de Davos n'a pas lieu en Suisse, mais par vidéoconférence, OXFAM nous explique que les riches ont profité de cette pandémie pour être encore plus riches. La preuve explique OXFAM, depuis l'arrivée de ce virus, notre planète compte un milliardaire de plus toutes les 26 heures. Et bien entendu, OXFAM précise bien que ces milliardaires n'ont aucun mérite d'être encore plus riches, c'est uniquement parce que les Etats ont déversé des centaines de milliards de dollars et d'euros dans nos économies. Et comme grâce à ça, les taux d'intérêt sont restés proches de 0%, la Bourse n'a fait que monter, et donc ces riches sont devenus scandaleusement plus riches comme dirait une pub bien connue des Belges. Présenté comme ça, il n'y a plus qu'à aller pendre les riches s'ils ne remboursent pas cet argent indûment gagné ! En réalité, comme toujours, c'est beaucoup plus compliqué que ne l'explique OXFAM, mais bon, ce n'est pas leur but d'expliquer, mais de choquer les esprits. D'abord, c'est vrai, si les milliardaires sont encore plus riches, c'est parce que les taux d'intérêt sont à 0% et que tous les épargnants du monde, pas seulement les riches, mettent leur argent dans les deux seuls segments qui rapportent encore de l'argent : la Bourse et l'immobilier. Et si la Bourse augmente, elle augmente pour tout le monde et pas seulement les riches. Ensuite, si la Bourse augmente presque automatiquement, c'est parce que comme les taux d'intérêt sont à 0%, il n'y a pas d'autres alternatives pour avoir du rendement. Mais attention, si justement les Etats et les banques centrales ont mis les taux d'intérêt à 0%, ce n'est pas pour enrichir les riches, mais pour éviter que l'économie ne déraille et donc pour permettre aux Etats de s'endetter, mais pour aider qui ? Mais d'abord les plus pauvres d'entre nous ! S'il y a aussi peu de faillites, si le chômage n'a pas explosé, mais c'est justement parce que les Etats ont pu s'endetter à des taux proches de 0%. Ces taux zéro ont permis de financer le chômage temporaire des salariés et de payer des droits passerelle aux indépendants. Quant à l'enrichissement en Bourse des plus riches, il est d'abord virtuel. Si demain, les taux d'intérêt augmentent à cause de l'inflation, la Bourse va diminuer et ces milliardaires reviendront au stade d'avant la pandémie. Ensuite, prenez l'homme le plus riche du monde, Elon Musk, grâce à ses actions Tesla, il a payé 11 milliards de dollars d'impôt cette année. En clair, son enrichissement est non seulement purement boursier, c'est-à-dire qu'il n'a privé personne d'un seul dollar, mais en plus, il a plus payé en impôts à lui tout seul que l'ensemble des personnes qui le critiquent de par le monde. En fait, le vrai problème, ce n'est pas la Bourse, mais la hausse de l'immobilier qui devient inaccessible pour les jeunes sans aide familiale, c'est de ça dont il faudrait parler, mais c'est moins symbolique que la Bourse évidemment. On dit souvent que la première victime d'une guerre, c'est la vérité, pour la guerre de communication, c'est pareil !