Les plus petits syndicats peuvent déposer un nouveau préavis de grève après une réunion de conciliation, mais ils doivent respecter un délai de huit jours, précise Alain Dupont, porte-parole de HR Rail.

SACT, SIC et Metisp-Protect sont opposés à la proposition de revalorisation du personnel roulant. La CGSP-Cheminots est, elle, vent debout contre le projet de loi relatif à la reconnaissance de la pénibilité pour les agents de services publics.

Les plus petits syndicats peuvent déposer un nouveau préavis de grève après une réunion de conciliation, mais ils doivent respecter un délai de huit jours, précise Alain Dupont, porte-parole de HR Rail. SACT, SIC et Metisp-Protect sont opposés à la proposition de revalorisation du personnel roulant. La CGSP-Cheminots est, elle, vent debout contre le projet de loi relatif à la reconnaissance de la pénibilité pour les agents de services publics.