Avec un niveau de 69, le baromètre ING des investisseurs s'approche à nouveau de son point bas de mars 2022 (66). Il est par ailleurs, pour le cinquième mois consécutif, inférieur à son niveau neutre (100).

"Le contexte économique et boursier pesant n'aide évidemment pas à faire remonter le moral des investisseurs. Seuls 16% des répondants considèrent que la situation économique s'est améliorée en Belgique au cours des derniers mois alors que deux tiers des répondants pensent le contraire", a précisé Philippe Ledent, expert économiste chez ING Belgique.

À plus long terme, 37% des investisseurs conservent leur optimisme, a noté ING dans son baromètre. Ils considèrent en effet que leur situation financière sera bien meilleure dans dix ans qu'aujourd'hui (32% des néerlandophones et 43% des francophones). Ils ne sont que 23% à penser le contraire. Les plus optimistes sont aussi les plus jeunes : la difficile période actuelle est donc manifestement vue comme une zone de turbulences et pas comme le début d'une longue période de disette", a conclu le groupe.

Avec un niveau de 69, le baromètre ING des investisseurs s'approche à nouveau de son point bas de mars 2022 (66). Il est par ailleurs, pour le cinquième mois consécutif, inférieur à son niveau neutre (100). "Le contexte économique et boursier pesant n'aide évidemment pas à faire remonter le moral des investisseurs. Seuls 16% des répondants considèrent que la situation économique s'est améliorée en Belgique au cours des derniers mois alors que deux tiers des répondants pensent le contraire", a précisé Philippe Ledent, expert économiste chez ING Belgique. À plus long terme, 37% des investisseurs conservent leur optimisme, a noté ING dans son baromètre. Ils considèrent en effet que leur situation financière sera bien meilleure dans dix ans qu'aujourd'hui (32% des néerlandophones et 43% des francophones). Ils ne sont que 23% à penser le contraire. Les plus optimistes sont aussi les plus jeunes : la difficile période actuelle est donc manifestement vue comme une zone de turbulences et pas comme le début d'une longue période de disette", a conclu le groupe.