Menée à l'automne dernier, cette enquête montre qu'une large majorité des répondants pointent le risque sanitaire et de handicap comme le plus important à court terme. Les Belges ne dérogent pas à ce sentiment, ce risque étant perçu prioritairement par 61% des répondants.

Ces résultats doivent être lus dans un contexte plus large d'insécurité économique ressentie. Trois quarts des répondants belges considéraient que la situation économique du pays était moins bonne, voire bien moins bonne, qu'en 2019, tandis que 60% se disaient préoccupés à très préoccupés par le budget de leur ménage et la prospérité de la société pour 2022.

Face à cette insécurité, les Belges semblent plutôt sceptiques quant aux soutiens du gouvernement pour les aider à surmonter des problèmes financiers. Toutefois, les personnes interrogées en Belgique se montrent plus positives que celles d'autres pays interrogés: près de quatre sur dix se sont dites convaincues que le gouvernement les soutiendrait suffisamment face aux difficultés financières.

À l'échelle internationale, 42% des personnes interrogées disent ne pas recevoir la juste part des avantages qu'elles méritent par rapport aux impôts et aux cotisations sociales qu'elles paient. La Belgique, elle, confirme une précédente enquête de 2018 puisqu'elle est le pays où les répondants sont les moins susceptibles d'éprouver ce ressentiment. A peine 20,2% des Belges interrogés disent ne pas recevoir une juste part de l'impôt (ils sont le double pour la moyenne des pays interrogés), tandis que 45,6% pensent que si. Une bonne part (34,2%) toutefois se montre incapable de trancher.

Menée à l'automne dernier, cette enquête montre qu'une large majorité des répondants pointent le risque sanitaire et de handicap comme le plus important à court terme. Les Belges ne dérogent pas à ce sentiment, ce risque étant perçu prioritairement par 61% des répondants. Ces résultats doivent être lus dans un contexte plus large d'insécurité économique ressentie. Trois quarts des répondants belges considéraient que la situation économique du pays était moins bonne, voire bien moins bonne, qu'en 2019, tandis que 60% se disaient préoccupés à très préoccupés par le budget de leur ménage et la prospérité de la société pour 2022. Face à cette insécurité, les Belges semblent plutôt sceptiques quant aux soutiens du gouvernement pour les aider à surmonter des problèmes financiers. Toutefois, les personnes interrogées en Belgique se montrent plus positives que celles d'autres pays interrogés: près de quatre sur dix se sont dites convaincues que le gouvernement les soutiendrait suffisamment face aux difficultés financières. À l'échelle internationale, 42% des personnes interrogées disent ne pas recevoir la juste part des avantages qu'elles méritent par rapport aux impôts et aux cotisations sociales qu'elles paient. La Belgique, elle, confirme une précédente enquête de 2018 puisqu'elle est le pays où les répondants sont les moins susceptibles d'éprouver ce ressentiment. A peine 20,2% des Belges interrogés disent ne pas recevoir une juste part de l'impôt (ils sont le double pour la moyenne des pays interrogés), tandis que 45,6% pensent que si. Une bonne part (34,2%) toutefois se montre incapable de trancher.