Les 60 ans du Benelux salués: "La locomotive au sein de l'Europe"

08/01/19 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Belga

Plusieurs syndicats belges, néerlandais et luxembourgeois ont salué mardi les 60 ans du Benelux, organisation "locomotive au sein de l'Europe", tout en appelant les autorités des trois pays à intensifier leur coopération sur le plan socio-économique et pour une politique climatique durable.

Les 60 ans du Benelux salués: "La locomotive au sein de l'Europe"

© Getty Images/iStockphoto

Dans leur déclaration commune signée, du côté belge, par la CSC, la FGTB et la CGSLB, les syndicats du Benelux avancent plusieurs thèmes pour lesquels le Benelux, à leurs yeux, "peut et doit jouer un rôle moteur".

Et les organisations syndicales de citer le marché intérieur et l'union économique ainsi que la révision de la directive européenne sur le détachement des travailleurs. Les syndicats lancent ainsi un appel aux chefs de gouvernement des pays du Benelux "pour qu'ensemble ils combattent la flexibilité à outrance et la dégradation des emplois en Europe tout en veillant à assurer la création d'emplois décents au sein du marché intérieur".

Travailleurs frontaliers et évasion fiscale

"Nous attendons que les Etats-membres du Benelux, ensemble avec les partenaires sociaux, jouent un rôle moteur dans la lutte contre toute forme de constructions bidons qui rendent le travail précaire et sont source d'abus", ajoutent-ils.

Alors que le Benelux compte des dizaines de milliers de travailleurs frontaliers -35.000 résidents belges travaillent au Grand-Duché du Luxembourg et 37.000 autres aux Pays-Bas; dans l'autre sens, 12.000 résidents néerlandais et environ un millier de résidents luxembourgeois travaillent en Belgique-, les organisations syndicales demandent la mise en place rapide d'une Autorité européenne du travail. Les syndicats exigent en outre un engagement concret des Etats-membres du Benelux "à prendre des mesures fortes et contraignantes pour lutter contre l'évasion ou la fraude fiscale."

Enfin, ils demandent "une politique climatique ambitieuse qui aille de pair avec la justice sociale", ce qui passe notamment par une protection sociale adéquate et la création d'emplois de qualité dans les technologies vertes.