Le tax shift et le saut d'index ont permis de créer 73.000 emplois

15/03/19 à 06:27 - Mise à jour à 06:27

Source: Belga

Le tax shift et le saut d'index ont permis de créer 73.000 emplois, d'après une étude de la KU Leuven relayée vendredi par L'Echo et De Tijd. D'après les auteurs, le prochain gouvernement pourra encore réduire l'écart salarial avec l'Allemagne et les Pays-Bas en se concentrant sur les métiers peu qualifiés.

Le tax shift et le saut d'index ont permis de créer 73.000 emplois

© Getty Images/iStockphoto

Les économistes Joep Konings et Gert Bijnens ont calculé l'impact de la politique gouvernementale sur la création d'emplois dans le secteur privé. D'après leurs conclusions, sur les 133.000 nouveaux postes, 73.000 (soit 55%) sont le résultat des mesures gouvernementales.

Les chercheurs estiment que le fossé salarial entre la Belgique et la France a été comblé. Avec l'Allemagne, l'écart s'est réduit, mais une heure de travail chez le voisin allemand coûte encore 10% de moins qu'en Belgique. Idem pour les Pays-Bas.

Dans le détail, la baisse des cotisations patronales a permis de créer 35.000 emplois, pour 27.000 emplois grâce au saut d'index. A la suite de la réforme de la loi sur les salaires - qui ralentit la hausse des salaires - 11.000 emplois ont pu voir le jour.