Dans l'ensemble, le taux d'intérêt à long terme belge est en hausse depuis la mi-décembre. À l'époque, le creux était inférieur à -0,4%. C'est surtout en février que la hausse s'est accélérée. Il en allait de même ce mardi, avec une augmentation de près de 6 points de base. Plus généralement, la hausse des taux d'intérêt, ainsi que l'augmentation des prix des matières premières, pèsent actuellement sur les valeurs technologiques.

La bourse américaine de technologie Nasdaq a perdu 2,5% lundi et, mardi, les contrats à terme étaient en baisse (-1,7%) avant le début des échanges. Tesla, par exemple, a perdu 5% dans les échanges avant Bourse. Une tendance qui s'est poursuivie après la cloche d'ouverture à Wall Street. Les grandes valeurs de la tech y chutaient lourdement mardi dans un marché inquiet de la hausse du taux obligataire à 10 ans et suivant l'audition du patron de la banque centrale (Fed) face à des élus américains.

Vers 16h00, le Nasdaq, indice à forte valeur technologique de Wall Street, sombrait de 2,73% à 13.164,12 points. L'indice élargi S&P 500 baissait, lui, de 1,36% à 3.823,70 points et le Dow Jones Industrial Average, l'indice des valeurs vedettes, abandonnait 1,02% à 31.199,36 points. Encore plus que la veille, où ils avaient déjà été en difficulté, plusieurs piliers technologiques américains cédaient du terrain, dont Apple (-3,41%), Amazon (-1,96%) et Alphabet (-2,35%). Tesla poursuivait de son côté sa dégringolade en dévissant de 8,64%. Ce mouvement de forte baisse était lié, selon plusieurs experts, à la hausse du taux sur les bons du Trésor américain à 10 ans, qui s'établissait à 1,3824% (+1,25%) et a pris près de 50% depuis le début de l'année. En Europe, les valeurs technologiques pesaient également sur le marché boursier.

Dans l'ensemble, le taux d'intérêt à long terme belge est en hausse depuis la mi-décembre. À l'époque, le creux était inférieur à -0,4%. C'est surtout en février que la hausse s'est accélérée. Il en allait de même ce mardi, avec une augmentation de près de 6 points de base. Plus généralement, la hausse des taux d'intérêt, ainsi que l'augmentation des prix des matières premières, pèsent actuellement sur les valeurs technologiques. La bourse américaine de technologie Nasdaq a perdu 2,5% lundi et, mardi, les contrats à terme étaient en baisse (-1,7%) avant le début des échanges. Tesla, par exemple, a perdu 5% dans les échanges avant Bourse. Une tendance qui s'est poursuivie après la cloche d'ouverture à Wall Street. Les grandes valeurs de la tech y chutaient lourdement mardi dans un marché inquiet de la hausse du taux obligataire à 10 ans et suivant l'audition du patron de la banque centrale (Fed) face à des élus américains. Vers 16h00, le Nasdaq, indice à forte valeur technologique de Wall Street, sombrait de 2,73% à 13.164,12 points. L'indice élargi S&P 500 baissait, lui, de 1,36% à 3.823,70 points et le Dow Jones Industrial Average, l'indice des valeurs vedettes, abandonnait 1,02% à 31.199,36 points. Encore plus que la veille, où ils avaient déjà été en difficulté, plusieurs piliers technologiques américains cédaient du terrain, dont Apple (-3,41%), Amazon (-1,96%) et Alphabet (-2,35%). Tesla poursuivait de son côté sa dégringolade en dévissant de 8,64%. Ce mouvement de forte baisse était lié, selon plusieurs experts, à la hausse du taux sur les bons du Trésor américain à 10 ans, qui s'établissait à 1,3824% (+1,25%) et a pris près de 50% depuis le début de l'année. En Europe, les valeurs technologiques pesaient également sur le marché boursier.