"C'est la démonstration qu'à force de tarder au niveau du conseil d'administration, tant sur les travaux d'extensions que sur l'allongement de la piste et l'extension d'une heure seulement du délai de retour des avions, on finit par jouer avec le feu", souligne le SETCa. Il évoque également la question de la construction d'une gare pour l'aéroport de Charleroi. "Nous tairons aussi l'incompétence à traiter le dossier de la gare qui remonte à 2008."

Pour le syndicat, "le ministre Antoine est bien évidemment l'un des responsables, mais objectivement, il n'est pas le seul. L'ensemble des partis au pouvoir ont largement leur part de responsabilité!"

Le communiqué souligne par ailleurs qu'un "avantage incontestable est la qualité des services que le personnel de BSCA offre à Ryanair, qui l'a régulièrement reconnu". Un avantage qui ne parvient toutefois pas à balayer complètement les craintes du SETCa en ce qui concerne les jobs saisonniers du BSCA.

Le syndicats estime que Brussels Airlines a également du souci à se faire avec la venue de Ryanair à Zaventem. "SN (Brussels Airlines) qui va mal, risque d'aller encore plus mal!", commente-t-il.

"C'est la démonstration qu'à force de tarder au niveau du conseil d'administration, tant sur les travaux d'extensions que sur l'allongement de la piste et l'extension d'une heure seulement du délai de retour des avions, on finit par jouer avec le feu", souligne le SETCa. Il évoque également la question de la construction d'une gare pour l'aéroport de Charleroi. "Nous tairons aussi l'incompétence à traiter le dossier de la gare qui remonte à 2008." Pour le syndicat, "le ministre Antoine est bien évidemment l'un des responsables, mais objectivement, il n'est pas le seul. L'ensemble des partis au pouvoir ont largement leur part de responsabilité!" Le communiqué souligne par ailleurs qu'un "avantage incontestable est la qualité des services que le personnel de BSCA offre à Ryanair, qui l'a régulièrement reconnu". Un avantage qui ne parvient toutefois pas à balayer complètement les craintes du SETCa en ce qui concerne les jobs saisonniers du BSCA. Le syndicats estime que Brussels Airlines a également du souci à se faire avec la venue de Ryanair à Zaventem. "SN (Brussels Airlines) qui va mal, risque d'aller encore plus mal!", commente-t-il.