Les journaux en ont déduit, peut-être un peu rapidement, qu'il était exigé de chaque agent du fisc qu'il rapporte, en termes d'enrôlements (c'est-à-dire d'impôts réclamés) 1.500.000 euros par an et 250.000 euros effectivement payés.
...