Le président du Conseil européen, Charles Michel, propose un budget (2021-2027) de 1.094 milliards d'euros, soit 1,074% du revenu national brut (RNB) de l'UE, selon ce document.

L'ancien Premier ministre belge, qui a consulté tous les leaders européens ces dernières semaines, a convoqué un sommet extraordinaire le 20 février pour tenter de trouver un accord, qui s'annonce difficile.

Toujours délicates, les discussions sur le "cadre financier pluri-annuel" qui fixe un plafond budgétaire à long terme, sont encore compliquées par le départ du Royaume-Uni, un contributeur net.

La proposition de Charles Michel est d'un montant peu ou prou similaire à celle faite fin 2019 par la Finlande, qui assurait la présidence de l'UE.

Elle est inférieure à la demande de la Commission, qui a proposé 1,114% (soit un budget de 1.134 milliards d'euros à prix constants de 2018), et encore plus à celle du Parlement, qui préconise 1,3% du RNB de l'UE et qui doit donner son accord par un vote à la majorité.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, propose un budget (2021-2027) de 1.094 milliards d'euros, soit 1,074% du revenu national brut (RNB) de l'UE, selon ce document.L'ancien Premier ministre belge, qui a consulté tous les leaders européens ces dernières semaines, a convoqué un sommet extraordinaire le 20 février pour tenter de trouver un accord, qui s'annonce difficile.Toujours délicates, les discussions sur le "cadre financier pluri-annuel" qui fixe un plafond budgétaire à long terme, sont encore compliquées par le départ du Royaume-Uni, un contributeur net.La proposition de Charles Michel est d'un montant peu ou prou similaire à celle faite fin 2019 par la Finlande, qui assurait la présidence de l'UE.Elle est inférieure à la demande de la Commission, qui a proposé 1,114% (soit un budget de 1.134 milliards d'euros à prix constants de 2018), et encore plus à celle du Parlement, qui préconise 1,3% du RNB de l'UE et qui doit donner son accord par un vote à la majorité.