Le président russe a rencontré mardi le chancelier allemand Olaf Scholz et a ensuite déclaré qu'une issue diplomatique au conflit qui l'oppose à l'Ukraine était encore possible. Moscou a aussi annoncé un retrait partiel de ses troupes à la frontière ukrainienne. Le chancelier allemand a également reçu la confirmation de la Russie qu'elle resterait un fournisseur d'énergie fiable.

Ces différentes déclarations ont atténué la pression sur le marché du gaz et poussé les prix vers le bas. Juste après l'annonce du retrait partiel des troupes russes mardi soir, le prix du gaz avait diminué de près de 10% en Europe.

Mercredi matin, le prix du mégawattheure de gaz a également baissé sur le marché à terme néerlandais - une référence en Europe - à 67 euros. C'est le prix le plus bas depuis début novembre. Les prix de l'électricité diminuent également, au vu des températures douces et du vent fort qui permet à l'éolien de fonctionner à plein régime.

Le président russe a rencontré mardi le chancelier allemand Olaf Scholz et a ensuite déclaré qu'une issue diplomatique au conflit qui l'oppose à l'Ukraine était encore possible. Moscou a aussi annoncé un retrait partiel de ses troupes à la frontière ukrainienne. Le chancelier allemand a également reçu la confirmation de la Russie qu'elle resterait un fournisseur d'énergie fiable. Ces différentes déclarations ont atténué la pression sur le marché du gaz et poussé les prix vers le bas. Juste après l'annonce du retrait partiel des troupes russes mardi soir, le prix du gaz avait diminué de près de 10% en Europe. Mercredi matin, le prix du mégawattheure de gaz a également baissé sur le marché à terme néerlandais - une référence en Europe - à 67 euros. C'est le prix le plus bas depuis début novembre. Les prix de l'électricité diminuent également, au vu des températures douces et du vent fort qui permet à l'éolien de fonctionner à plein régime.