A force de parler du variant Delta et du discours d'Emmanuel Macron, entre ceux qui disent "bravo" et les autres qui crient à "la fin des libertés", on en arriverait à oublier que l'économie, elle, n'attend pas ! Elle a redémarré au quart de tour (et ça, c'est une excellente nouvelle) mais elle se retrouve bloquée et ne tourne pas encore à plein régime à cause de certaines pénuries... Si en mars 2020, on s'est plaint de manquer de papier de toilette et de certaines variétés de pâtes, aujourd'hui, ce sont les amateurs de vélos électriques qui ne sont pas heureux car l'attente est parfois de plusieurs mois. Pourquoi ? Mais parce que le Japonais Shimano (le leader pour les freins et les systèmes de passage de vitesses des vélos de qualité) n'arrive plus à fournir les quantités demandées, selon Le Figaro. L'absence de stock et la forte demande expliquent ces délais...

Quant à ceux qui se sont mis en tête de rénover leur maison, ils en savent aussi quelque chose de ces fameux délais. Dans la construction, il y a des pénuries sur plusieurs matériaux, non seulement les prix ont augmenté, mais les délais d'attente ont aussi été allongés. Le bois pour la construction est pour le moment aspiré par la Chine note également Le Figaro. Même drame dans le secteur de l'emballage, c'est aussi la pénurie en raison de l'explosion du e-commerce. Même les sachets de Ketchup sont introuvables aux Etats-Unis !

Un peu partout, l'offre n'arrive pas à suivre la demande, les cargos sont plein à craquer, et l'agence d'informations financières Bloomberg a calculé que plus de 1000 conteneurs sont déjà tombés en pleine mer depuis de le début de l'année. Quant au secteur de l'automobile, il se retrouve parfois à l'arrêt à cause d'une pièce manquante. Là encore, on évalue à presque 4 millions de voitures qui ne sortiront pas d'usine à cause de ces pénuries de puces électroniques. Quatre millions de voitures sur 83 millions de ventes prévues, ce n'est pas anecdotique. Quand il ne s'agit pas de pièces aussi primordiales que des puces, les constructeurs automobiles improvisent. C'était le cas, par exemple, des Peugeot 308 qui ont été équipées de compteurs à aiguilles à la place de compteurs numériques pour éviter que l'usine de Sochaux ne soit à l'arrêt.

En fait, derrière ces mauvaises nouvelles, il y en a une bonne : l'économie mondiale a redémarré - très fortement - et ces goulots d'étranglement sont aussi en train de montrer aux industriels du monde entier qu'ils ne doivent pas tout miser sur l'Asie, qu'ils doivent diversifier leurs fournisseurs et qu'ils doivent constituer des stocks, au moins pour les produits critiques. L'Europe a aussi compris le message, et c'est la raison pour laquelle, elle insiste pour créer des usines de batteries pour véhicules électriques en Europe. Frédéric Dard, l'auteur des aventures du commissaire San Antonio disait avec malice "la vie m'aura servi de leçon. Je ne recommencerai pas".

A force de parler du variant Delta et du discours d'Emmanuel Macron, entre ceux qui disent "bravo" et les autres qui crient à "la fin des libertés", on en arriverait à oublier que l'économie, elle, n'attend pas ! Elle a redémarré au quart de tour (et ça, c'est une excellente nouvelle) mais elle se retrouve bloquée et ne tourne pas encore à plein régime à cause de certaines pénuries... Si en mars 2020, on s'est plaint de manquer de papier de toilette et de certaines variétés de pâtes, aujourd'hui, ce sont les amateurs de vélos électriques qui ne sont pas heureux car l'attente est parfois de plusieurs mois. Pourquoi ? Mais parce que le Japonais Shimano (le leader pour les freins et les systèmes de passage de vitesses des vélos de qualité) n'arrive plus à fournir les quantités demandées, selon Le Figaro. L'absence de stock et la forte demande expliquent ces délais...Quant à ceux qui se sont mis en tête de rénover leur maison, ils en savent aussi quelque chose de ces fameux délais. Dans la construction, il y a des pénuries sur plusieurs matériaux, non seulement les prix ont augmenté, mais les délais d'attente ont aussi été allongés. Le bois pour la construction est pour le moment aspiré par la Chine note également Le Figaro. Même drame dans le secteur de l'emballage, c'est aussi la pénurie en raison de l'explosion du e-commerce. Même les sachets de Ketchup sont introuvables aux Etats-Unis !Un peu partout, l'offre n'arrive pas à suivre la demande, les cargos sont plein à craquer, et l'agence d'informations financières Bloomberg a calculé que plus de 1000 conteneurs sont déjà tombés en pleine mer depuis de le début de l'année. Quant au secteur de l'automobile, il se retrouve parfois à l'arrêt à cause d'une pièce manquante. Là encore, on évalue à presque 4 millions de voitures qui ne sortiront pas d'usine à cause de ces pénuries de puces électroniques. Quatre millions de voitures sur 83 millions de ventes prévues, ce n'est pas anecdotique. Quand il ne s'agit pas de pièces aussi primordiales que des puces, les constructeurs automobiles improvisent. C'était le cas, par exemple, des Peugeot 308 qui ont été équipées de compteurs à aiguilles à la place de compteurs numériques pour éviter que l'usine de Sochaux ne soit à l'arrêt.En fait, derrière ces mauvaises nouvelles, il y en a une bonne : l'économie mondiale a redémarré - très fortement - et ces goulots d'étranglement sont aussi en train de montrer aux industriels du monde entier qu'ils ne doivent pas tout miser sur l'Asie, qu'ils doivent diversifier leurs fournisseurs et qu'ils doivent constituer des stocks, au moins pour les produits critiques. L'Europe a aussi compris le message, et c'est la raison pour laquelle, elle insiste pour créer des usines de batteries pour véhicules électriques en Europe. Frédéric Dard, l'auteur des aventures du commissaire San Antonio disait avec malice "la vie m'aura servi de leçon. Je ne recommencerai pas".