Début novembre, le gouvernement flamand a conclu un nouvel accord social pour le personnel du secteur des soins de santé et du bien-être. Le gouvernement va libérer, à partir du 1er janvier, 557 millions d'euros dont 421 millions pour la hausse du pouvoir d'achat. Les autres 165 millions d'euros seront attribués à des mesures pour alléger la charge du travail, comme recruter plus de personnel.

Les employeurs et les syndicats ont aussi conclu des accords concrets sur l'augmentation du pouvoir d'achat, a indiqué mardi le syndicat socialiste BBTK. Outre un chèque de consommation unique de 300 euros, les salariés des soins aux personnes âgées, des centres de réadaptation, des hébergements protégés, des maisons de soins psychiatriques, des soins aux familles et aux personnes âgées, à la garde d'enfants et au secteur des personnes handicapées bénéficieront d'une augmentation de salaire structurelle, même si ce cela ne sera pas partout identique.

Début novembre, le gouvernement flamand a conclu un nouvel accord social pour le personnel du secteur des soins de santé et du bien-être. Le gouvernement va libérer, à partir du 1er janvier, 557 millions d'euros dont 421 millions pour la hausse du pouvoir d'achat. Les autres 165 millions d'euros seront attribués à des mesures pour alléger la charge du travail, comme recruter plus de personnel. Les employeurs et les syndicats ont aussi conclu des accords concrets sur l'augmentation du pouvoir d'achat, a indiqué mardi le syndicat socialiste BBTK. Outre un chèque de consommation unique de 300 euros, les salariés des soins aux personnes âgées, des centres de réadaptation, des hébergements protégés, des maisons de soins psychiatriques, des soins aux familles et aux personnes âgées, à la garde d'enfants et au secteur des personnes handicapées bénéficieront d'une augmentation de salaire structurelle, même si ce cela ne sera pas partout identique.