En effet, le handicap salarial s'est avéré négatif en 2019 (-4%) et en 2020 (-3,8%). Ce handicap est calculé en prenant en compte la masse salariale (y compris les réduc...

En effet, le handicap salarial s'est avéré négatif en 2019 (-4%) et en 2020 (-3,8%). Ce handicap est calculé en prenant en compte la masse salariale (y compris les réductions de cotisations salariales ou les subsides) et en la comparant avec nos trois voisins: France, Pays-Bas et Allemagne. Ce handicap salarial, disposition de la loi de compétitivité de 1996, est utilisé pour définir la norme salariale qui sert de base aux négociateurs sociaux. Pas question de se réjouir trop tôt: l'indexation automatique des salaires à l'oeuvre ces derniers mois, vu l'inflation, risque de nous jouer des tours tant en 2021 qu'en 2022. Le CCE précise encore que le chômage temporaire a influencé les chiffres de 2020 dans la mesure où il a augmenté le salaire moyen des gens restés au travail puisque ses bénéficiaires partent dans la catégorie des bas salaires.