"On a un peu peur que cela ait un impact sur l'image de la Suisse. Si on pense à la Suisse, on pense au fromage", a expliqué Manuela Sonderegger, la porte-parole de Switzerland Cheese Marketing (SCM) lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP. "Mais avec ce vote, il serait peut-être possible que des gens boycottent le fromage suisse, même si on ne l'espère pas", a-t-elle ajouté.

L'Europe est le plus gros marché pour les fromages suisses, qui absorbe plus de 80% de ses exportations. En 2013, les exportations suisses de fromage, de fromage fondu et de fondue ont totalisé 68.009 tonnes, affichant une progression sur un an de 1,7% en volume et de 4,8% en valeur, selon les chiffres publiés par Switzerland Cheese Marketing en coopération avec TSM Fiduciaire.

Ses principaux marchés sont l'Allemagne, où les exportations fromagères se sont élevées à 55.887 tonnes, suivie par l'Italie, où elles se chiffraient à 11.848 tonnes, et de la France, à raison de 5.621 tonnes. Les variétés les plus vendues sont l'Emmentaler AOC, le Gruyère AOP et l'Appenzeller, qui représentent à elles seules plus de la moitié des volumes acheminés à l'étranger, précise le communiqué de SCM et de TSM. La raclette a cependant vu ses exportations grimper de 12% tandis que celles de fondue prête à l'emploi et de la Tête de Moine AOP ont progressé respectivement de 9,7% et de 5,4%.

Dans l'immédiat, Manuela Sonderegger a estimé qu'il était encore trop tôt pour évaluer les conséquences du vote sur les exportations fromagères dans l'Union Européenne.

"On a un peu peur que cela ait un impact sur l'image de la Suisse. Si on pense à la Suisse, on pense au fromage", a expliqué Manuela Sonderegger, la porte-parole de Switzerland Cheese Marketing (SCM) lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP. "Mais avec ce vote, il serait peut-être possible que des gens boycottent le fromage suisse, même si on ne l'espère pas", a-t-elle ajouté. L'Europe est le plus gros marché pour les fromages suisses, qui absorbe plus de 80% de ses exportations. En 2013, les exportations suisses de fromage, de fromage fondu et de fondue ont totalisé 68.009 tonnes, affichant une progression sur un an de 1,7% en volume et de 4,8% en valeur, selon les chiffres publiés par Switzerland Cheese Marketing en coopération avec TSM Fiduciaire. Ses principaux marchés sont l'Allemagne, où les exportations fromagères se sont élevées à 55.887 tonnes, suivie par l'Italie, où elles se chiffraient à 11.848 tonnes, et de la France, à raison de 5.621 tonnes. Les variétés les plus vendues sont l'Emmentaler AOC, le Gruyère AOP et l'Appenzeller, qui représentent à elles seules plus de la moitié des volumes acheminés à l'étranger, précise le communiqué de SCM et de TSM. La raclette a cependant vu ses exportations grimper de 12% tandis que celles de fondue prête à l'emploi et de la Tête de Moine AOP ont progressé respectivement de 9,7% et de 5,4%. Dans l'immédiat, Manuela Sonderegger a estimé qu'il était encore trop tôt pour évaluer les conséquences du vote sur les exportations fromagères dans l'Union Européenne.