"Il s'agit du plus gros investissement réalisé à ce jour par ce fonds opérationnel depuis 2019 dans une infrastructure relevant de son secteur d'activité", peut-on lire dans le communiqué.

Les bâtiments s'élèveront en face de la clinique CHC MontLégia à Liège, selon des critères énergétiques et environnementaux stricts. Ils accueilleront, sur près de 30.000 mètres carrés (deux bâtiments), des infrastructures destinées en majeure partie à des entreprises qui s'inscrivent dans l'écosystème biomédical, notamment celles actives dans les tests cliniques (salles blanches, zones de petite production et de stockage, contrôle de qualité...) qui se veut être un modèle en matière de gestion et de consommation d'énergie.

"L'objectif ultime du LégiaPark est de venir renforcer l'écosystème biomédical avec la création d'emplois directs et indirects ainsi que d'attirer les talents dans un secteur de la Santé qui s'avère être le plus important pourvoyeur d'emplois en Wallonie (14,9%, soit près de 200.000 personnes)", se réjouit le fonds d'investissement.

Dans ce projet, Wallonie Santé intervient financièrement aux côtés d'autres partenaires et d'investisseurs privés pour près d'un quart d'un investissement total estimé à 83 millions d'euros.

Les travaux ont débuté il y a quelques mois et devraient se finaliser dans le courant de l'année 2022.

"Il s'agit du plus gros investissement réalisé à ce jour par ce fonds opérationnel depuis 2019 dans une infrastructure relevant de son secteur d'activité", peut-on lire dans le communiqué. Les bâtiments s'élèveront en face de la clinique CHC MontLégia à Liège, selon des critères énergétiques et environnementaux stricts. Ils accueilleront, sur près de 30.000 mètres carrés (deux bâtiments), des infrastructures destinées en majeure partie à des entreprises qui s'inscrivent dans l'écosystème biomédical, notamment celles actives dans les tests cliniques (salles blanches, zones de petite production et de stockage, contrôle de qualité...) qui se veut être un modèle en matière de gestion et de consommation d'énergie. "L'objectif ultime du LégiaPark est de venir renforcer l'écosystème biomédical avec la création d'emplois directs et indirects ainsi que d'attirer les talents dans un secteur de la Santé qui s'avère être le plus important pourvoyeur d'emplois en Wallonie (14,9%, soit près de 200.000 personnes)", se réjouit le fonds d'investissement. Dans ce projet, Wallonie Santé intervient financièrement aux côtés d'autres partenaires et d'investisseurs privés pour près d'un quart d'un investissement total estimé à 83 millions d'euros. Les travaux ont débuté il y a quelques mois et devraient se finaliser dans le courant de l'année 2022.