Le Fonds monétaire international table désormais sur une expansion de 3,2% cette année et de 3,5% en 2020, soit -0,1 point de moins que lors de ses prévisions publiées en avril. Pour les pays avancés, il a au contraire révisé en hausse la croissance pour 2019 (+0,1 point), qui est largement tirée par les Etats-Unis. La prévision 2019 de la Chine a, elle, été abaissée (-0,1 point).