Le gouvernement avait déjà fait savoir auparavant qu'une centaine de personnes devaient être engagées au sein de l'Inspection spéciale des Impôts.

Les 700 autres fonctionnaires viendront renforcer les rangs d'autres services. Ils seront chargés, pour la plupart, de traiter des dossiers concrets de fraude fiscale. Il ne s'agit pas de combler d'éventuels postes de soutien administratif ou de nouvelles fonctions à responsabilités.

Le recrutement de ces fonctionnaires devrait avoir lieu une fois que le gouvernement aura levé le gel sur les engagements dans la fonction publique, en vigueur depuis l'été dernier.

Le gouvernement avait déjà fait savoir auparavant qu'une centaine de personnes devaient être engagées au sein de l'Inspection spéciale des Impôts.Les 700 autres fonctionnaires viendront renforcer les rangs d'autres services. Ils seront chargés, pour la plupart, de traiter des dossiers concrets de fraude fiscale. Il ne s'agit pas de combler d'éventuels postes de soutien administratif ou de nouvelles fonctions à responsabilités.Le recrutement de ces fonctionnaires devrait avoir lieu une fois que le gouvernement aura levé le gel sur les engagements dans la fonction publique, en vigueur depuis l'été dernier.