L'Onem souligne l'importance de l'impact des mesures prises contre le coronavirus dans ces chiffres.

Sur base annuelle, le chômage temporaire a augmenté de 412.259 unités, soit de 363,1%, mais il a aussi fortement diminué depuis le début de la crise. Plus de 1,2 million d'unités avaient été comptabilisées au plus fort de l'épidémie.

La part du chômage temporaire due à la force majeure s'élève à plus que 95% en novembre.

L'Onem souligne l'importance de l'impact des mesures prises contre le coronavirus dans ces chiffres. Sur base annuelle, le chômage temporaire a augmenté de 412.259 unités, soit de 363,1%, mais il a aussi fortement diminué depuis le début de la crise. Plus de 1,2 million d'unités avaient été comptabilisées au plus fort de l'épidémie. La part du chômage temporaire due à la force majeure s'élève à plus que 95% en novembre.