Ils font toutefois arithmétiquement pâle figure à côté des près de 425.000 personnes qui ont payé leur entrée au Salon de l'Auto la même semaine, montrant ainsi leur attachement à un mode de locomotion décrié comme peu écologique, mais présentant à leurs yeux le mérite d'être motorisé et individuel.
...