Trente-huit pour cent des personnes interrogées ne souhaitent ainsi pas travailler jusqu'à 65 ans, un pourcentage en hausse de 5% par rapport à l'enquête 2012. La moitié des Belges sondés estime qu'elle aura assez travaillé à 61 ans. Parallèlement, 38% des sondés pensent que la prépension est un concept dépassé (37% en 2012).

Trente-deux pour cent des gens disent attendre leur pension avec impatience, contre 25% un an plus tôt. Néanmoins, les Belges interrogés se disent prêts à travailler plus longtemps moyennant des incitants financiers et plus de flexibilité dans l'aménagement de leur fin de carrière. Ainsi, 63% des sondés attendent des employeurs une meilleure politique de fin de carrière. Et seuls 10% estiment que leur entreprise en dispose. Faire des efforts financiers en fin de carrière n'est pas envisageable pour 83% des sondés. Toucher à l'âge de la pension est loin d'être une question anodine pour les Belges interrogés.

Trente-huit pour cent des personnes interrogées ne souhaitent ainsi pas travailler jusqu'à 65 ans, un pourcentage en hausse de 5% par rapport à l'enquête 2012. La moitié des Belges sondés estime qu'elle aura assez travaillé à 61 ans. Parallèlement, 38% des sondés pensent que la prépension est un concept dépassé (37% en 2012). Trente-deux pour cent des gens disent attendre leur pension avec impatience, contre 25% un an plus tôt. Néanmoins, les Belges interrogés se disent prêts à travailler plus longtemps moyennant des incitants financiers et plus de flexibilité dans l'aménagement de leur fin de carrière. Ainsi, 63% des sondés attendent des employeurs une meilleure politique de fin de carrière. Et seuls 10% estiment que leur entreprise en dispose. Faire des efforts financiers en fin de carrière n'est pas envisageable pour 83% des sondés. Toucher à l'âge de la pension est loin d'être une question anodine pour les Belges interrogés.