Au 31 décembre 2015, la Wallonie comptait 168.056 demandeurs d'emploi demandeurs d'allocations et 26.702 jeunes en stage d'insertion professionnelle, lesquelles représentaient, ensemble, 12,4% de la population active wallonne (indicateur de demande d'emploi).

Le nombre total de demandeurs d'emploi inoccupés, soit 235.952 personnes, comprenait en outre 27.983 demandeurs d'emploi inscrits obligatoirement et 13.211 demandeurs d'emploi inscrits librement. Ces demandeurs d'emploi inoccupés (DEI) représentaient fin 2015 15% de la population active wallonne (taux de demande d'emploi). Fin décembre 2015, le nombre de DEI était en recul de 16.246 unités à un an d'écart (-6,4%).

Le chômage recule parmi toutes les classes d'âge et quelle que soit la durée d'inoccupation.

A un mois d'écart, par contre, la Wallonie comptait 651 demandeurs d'emploi de plus fin décembre. "Cette hausse limitée est d'ampleur similaire à celle observée à fin décembre 2014 (+0,3% également)", observe le Forem.

Le service de l'emploi et de la formation fait également le bilan de l'année 2015 au cours de laquelle la demande d'emploi inoccupée en Wallonie a reculé de 4,6% par rapport à l'année précédente. Les demandeurs d'emplois demandeurs d'allocations et les jeunes en stage d'insertion professionnelle représentaient 82,2% de la demande d'emploi inoccupée en moyenne (86% en 2014) alors que leur nombre a globalement diminué de 8,9% d'une année à l'autre.

A l'inverse, la part de personnes inscrites obligatoirement et librement dans la demande d'emploi a augmenté, passant en moyenne de 9,6% en 2014 à 12,4% en 2015.

La part des inscrits libres est quant à elle passée de 4,4 à 5,5%.

"La composition de la demande d'emploi a évolué, notamment suite aux différentes modifications légales de ces dernières années, en ce compris l'évolution de la réglementation chômage", note encore le Forem.

En 2015, la demande d'emploi féminine a diminué globalement de 5,2% à un an d'écart, le chômage au sein des moins de 25 ans reculant quant à lui de 7% en moyenne.

Au 31 décembre 2015, la Wallonie comptait 168.056 demandeurs d'emploi demandeurs d'allocations et 26.702 jeunes en stage d'insertion professionnelle, lesquelles représentaient, ensemble, 12,4% de la population active wallonne (indicateur de demande d'emploi).Le nombre total de demandeurs d'emploi inoccupés, soit 235.952 personnes, comprenait en outre 27.983 demandeurs d'emploi inscrits obligatoirement et 13.211 demandeurs d'emploi inscrits librement. Ces demandeurs d'emploi inoccupés (DEI) représentaient fin 2015 15% de la population active wallonne (taux de demande d'emploi). Fin décembre 2015, le nombre de DEI était en recul de 16.246 unités à un an d'écart (-6,4%).Le chômage recule parmi toutes les classes d'âge et quelle que soit la durée d'inoccupation.A un mois d'écart, par contre, la Wallonie comptait 651 demandeurs d'emploi de plus fin décembre. "Cette hausse limitée est d'ampleur similaire à celle observée à fin décembre 2014 (+0,3% également)", observe le Forem.Le service de l'emploi et de la formation fait également le bilan de l'année 2015 au cours de laquelle la demande d'emploi inoccupée en Wallonie a reculé de 4,6% par rapport à l'année précédente. Les demandeurs d'emplois demandeurs d'allocations et les jeunes en stage d'insertion professionnelle représentaient 82,2% de la demande d'emploi inoccupée en moyenne (86% en 2014) alors que leur nombre a globalement diminué de 8,9% d'une année à l'autre.A l'inverse, la part de personnes inscrites obligatoirement et librement dans la demande d'emploi a augmenté, passant en moyenne de 9,6% en 2014 à 12,4% en 2015.La part des inscrits libres est quant à elle passée de 4,4 à 5,5%."La composition de la demande d'emploi a évolué, notamment suite aux différentes modifications légales de ces dernières années, en ce compris l'évolution de la réglementation chômage", note encore le Forem.En 2015, la demande d'emploi féminine a diminué globalement de 5,2% à un an d'écart, le chômage au sein des moins de 25 ans reculant quant à lui de 7% en moyenne.