Entre 2002 et 2007, la moitié des personnes diplômées du primaire sortaient du chômage après neuf mois, contre 13 mois aujourd'hui. Pour les jeunes titulaires d'un master, la situation s'est améliorée: alors qu'il fallait quatre mois et demi pour la moitié d'entre eux afin de trouver un job, il n'en faut plus que trois mois pour le moment.

Les changements technologiques accroissant la demande de qualification ou le nombre de personnes surqualifiées pour certains emplois engagés pendant la crise pourraient expliquer ce phénomène.

Entre 2002 et 2007, la moitié des personnes diplômées du primaire sortaient du chômage après neuf mois, contre 13 mois aujourd'hui. Pour les jeunes titulaires d'un master, la situation s'est améliorée: alors qu'il fallait quatre mois et demi pour la moitié d'entre eux afin de trouver un job, il n'en faut plus que trois mois pour le moment.Les changements technologiques accroissant la demande de qualification ou le nombre de personnes surqualifiées pour certains emplois engagés pendant la crise pourraient expliquer ce phénomène.