Ce réseau, sur lequel la Région a décidé de miser il y a 30 ans, est actuellement utilisé par les administrations régionales, des écoles, la police... En plus du réseau régional, des entreprises publiques comme Vivaqua, Sibelga, le Port de Bruxelles ou la Stib possèdent également leur propre réseau.

Le ministre bruxellois en charge de la Transition numérique, Bernard Clerfayt, veut mutualiser ces réseaux, actuellement sous-exploités, et les commercialiser, selon L'Echo. Pour le ministre, il s'agit "d'une opportunité unique pour le développement économique et numérique de la Région".

Des opérateurs télécoms pourraient être intéressés de louer ce réseau de fibre optique. On sait que Proximus investit des milliards d'euros dans le déploiement de la fibre optique en Belgique. A Bruxelles, l'opérateur télécom a l'ambition de couvrir le territoire régional avant fin 2026.

Ce réseau, sur lequel la Région a décidé de miser il y a 30 ans, est actuellement utilisé par les administrations régionales, des écoles, la police... En plus du réseau régional, des entreprises publiques comme Vivaqua, Sibelga, le Port de Bruxelles ou la Stib possèdent également leur propre réseau. Le ministre bruxellois en charge de la Transition numérique, Bernard Clerfayt, veut mutualiser ces réseaux, actuellement sous-exploités, et les commercialiser, selon L'Echo. Pour le ministre, il s'agit "d'une opportunité unique pour le développement économique et numérique de la Région". Des opérateurs télécoms pourraient être intéressés de louer ce réseau de fibre optique. On sait que Proximus investit des milliards d'euros dans le déploiement de la fibre optique en Belgique. A Bruxelles, l'opérateur télécom a l'ambition de couvrir le territoire régional avant fin 2026.