1. Un prélèvement uniforme sur tous les bénéfices du patrimoine

La Belgique n'impose pas du tout, ou à peine, certains bénéfices du patrimoine, comme les plus-values sur actions et les revenus locatifs réels. D'autres actifs mobiliers sont bel et bien imposés, mais à des taux très variés. Pour les dividendes, un taux de 27% est appliqué. Mais les dividendes sur les nouvelles actions de PME sont imposés à 15 ou 20% en fonction de l'année de l'attribution du revenu. Sur les intérêts des dépôts d'épargne, 15% sont prélevés, mais les premiers 1.880 euros sont exonérés. Pour les bons d'État, c'est à nouveau le taux de 27% qui s'applique, mais seulement 15% pour les bons d'État émis entre le 22 novembre 2011 et le 4 décembre 2011, les fameux 'bons Leterme'. Pour les produits de la branche 21 et de la branche 23, différents taux s'appliquent aussi.
...