Les politologues de la KU Leuven Bart Maddens et Jef Smulders ont examiné à la loupe le financement du parti nationaliste. La N-Va a vu sa dotation annuelle augmenter de 4,2 millions d'euros en 2014, à 12,3 millions. La situation est plutôt au statu quo pour la plupart des autres formations politiques du pays. Le montant total des subsides est de 60,8 millions d'euros, soit une augmentation de près de quatre millions par rapport à l'année précédente.

Autre élément à noter: le capital financier accumulé par le parti présidé par Bart De Wever, qui a plus que doublé en trois ans, passant de 8,45 millions en 2010 à 18,39 millions en 2013. La N-VA est cependant encore devancée par le PS. On observe ici aussi une relative stabilité pour les autres partis ces dernières années en la matière.

D'après les estimations des politologues, le premier parti du pays disposera d'un trésor de guerre de quelque 43 millions d'ici à 2019.

Les politologues de la KU Leuven Bart Maddens et Jef Smulders ont examiné à la loupe le financement du parti nationaliste. La N-Va a vu sa dotation annuelle augmenter de 4,2 millions d'euros en 2014, à 12,3 millions. La situation est plutôt au statu quo pour la plupart des autres formations politiques du pays. Le montant total des subsides est de 60,8 millions d'euros, soit une augmentation de près de quatre millions par rapport à l'année précédente. Autre élément à noter: le capital financier accumulé par le parti présidé par Bart De Wever, qui a plus que doublé en trois ans, passant de 8,45 millions en 2010 à 18,39 millions en 2013. La N-VA est cependant encore devancée par le PS. On observe ici aussi une relative stabilité pour les autres partis ces dernières années en la matière. D'après les estimations des politologues, le premier parti du pays disposera d'un trésor de guerre de quelque 43 millions d'ici à 2019.