Sur le marché à terme néerlandais, le prix (TTF) du mégawatt-heure chutait de près de 10% mardi matin, vers les 60 euros. Son prix avait déjà reculé lundi. Cette baisse est à mettre en lien avec la météo moins froide annoncée la semaine prochaine.

Malgré la petite vague de froid, le marché est resté relativement calme, aidé par des stocks de gaz encore bien remplis et les importations de gaz naturel liquéfié (GNL). Pourtant, les importations en provenance de Norvège ont été moins importantes dernièrement, en raison de travaux d'entretien dans le pays.

Début du mois, le prix du gaz sur le marché néerlandais, qui fait référence en Europe, était tombé à son niveau le plus en 16 mois.

Sur le marché à terme néerlandais, le prix (TTF) du mégawatt-heure chutait de près de 10% mardi matin, vers les 60 euros. Son prix avait déjà reculé lundi. Cette baisse est à mettre en lien avec la météo moins froide annoncée la semaine prochaine. Malgré la petite vague de froid, le marché est resté relativement calme, aidé par des stocks de gaz encore bien remplis et les importations de gaz naturel liquéfié (GNL). Pourtant, les importations en provenance de Norvège ont été moins importantes dernièrement, en raison de travaux d'entretien dans le pays. Début du mois, le prix du gaz sur le marché néerlandais, qui fait référence en Europe, était tombé à son niveau le plus en 16 mois.