C'est un sale coup pour le président Biden et, surtout, pour les engagements environnementaux et climatiques des Etats-Unis. Après avoir balayé l'avo...

C'est un sale coup pour le président Biden et, surtout, pour les engagements environnementaux et climatiques des Etats-Unis. Après avoir balayé l'avortement de la Constitution, la Cour suprême a ôté à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) le droit de réguler les émissions de gaz à effet de serre de l'industrie sans en référer aux parlementaires. Les six juges conservateurs ont, à eux seuls, conclu victorieusement un combat de plusieurs années des forces conservatrices alliées aux pétroliers, producteurs d'électricité, propriétaires des mines de charbon et autres industries lourdes. Autant dire, vu la situation législative compliquée, que la réduction promise des émissions carbonées (50% en 2030) a plus que du plomb dans l'aile.