"Le problème majeur pour la conclusion d'un AIP 2019-2020 était l'absence d'une augmentation substantielle du pouvoir d'achat et plus précisément des plus bas salaires. Le rehaussement substantiel du salaire minimum et un pouvoir d'achat retrouvé, sont prioritaire pour la FGTB. Ceci explique notre rejet du projet d'accord et notre refus de signer la CCT sur les salaires minimums", rappelle la FGTB.

Pour le syndicat socialiste, la marge salariale reste insuffisante et il estime que la loi sur la norme salariale doit être "fondamentalement" adaptée de façon à pouvoir obtenir, à l'avenir, des augmentations salariales plus justes.