Le constat est sans appel. La crise frappe dur en Europe. Les derniers chiffres du chômage publiés par l'OCDE sont là pour le rappeler. Entre le dernier trimestre 2007 (début de la crise) et le deuxième trimestre 2013, le nombre de chômeurs a explosé dans l'Union européenne, passant de 16,6 millions à 26,6 millions. La crise a donc mis dix millions de personnes au chômage, rien qu'en Europe. La zone euro (66 % de la population de l'UE) paye un lourd tribu, encaissant la plus grosse part de cette hausse, avec 7,6 millions de chômeurs supplémentaires. En Belgique, le nombre de chômeurs a augmenté de 21 % sur la même période (+74.000 chômeurs).

Autre constat posé par l'OCDE : la proportion de chômeurs de longue durée a fortement augmenté. Dans la zone OCDE, un chômeur sur trois est un chômeur de longue durée. " Le chômage de longue durée n'avait jamais atteint un niveau aussi élevé depuis le début de la crise ", souligne l'OCDE dans son communiqué. En Europe, la proportion est encore plus importante. Au début de la crise, 40,8 % des chômeurs de l'Union européenne étaient au chômage depuis plus de 12 mois. Cette proportion est passée au deuxième trimestre 2013 à 46,9 %. En Belgique, ce taux est de 46,3 %. Dans la zone euro, près d'un chômeur sur deux (49,6 %) l'est depuis plus d'un an.

Le constat est sans appel. La crise frappe dur en Europe. Les derniers chiffres du chômage publiés par l'OCDE sont là pour le rappeler. Entre le dernier trimestre 2007 (début de la crise) et le deuxième trimestre 2013, le nombre de chômeurs a explosé dans l'Union européenne, passant de 16,6 millions à 26,6 millions. La crise a donc mis dix millions de personnes au chômage, rien qu'en Europe. La zone euro (66 % de la population de l'UE) paye un lourd tribu, encaissant la plus grosse part de cette hausse, avec 7,6 millions de chômeurs supplémentaires. En Belgique, le nombre de chômeurs a augmenté de 21 % sur la même période (+74.000 chômeurs).Autre constat posé par l'OCDE : la proportion de chômeurs de longue durée a fortement augmenté. Dans la zone OCDE, un chômeur sur trois est un chômeur de longue durée. " Le chômage de longue durée n'avait jamais atteint un niveau aussi élevé depuis le début de la crise ", souligne l'OCDE dans son communiqué. En Europe, la proportion est encore plus importante. Au début de la crise, 40,8 % des chômeurs de l'Union européenne étaient au chômage depuis plus de 12 mois. Cette proportion est passée au deuxième trimestre 2013 à 46,9 %. En Belgique, ce taux est de 46,3 %. Dans la zone euro, près d'un chômeur sur deux (49,6 %) l'est depuis plus d'un an.