L'Amérique nous étonnera toujours. La lutte contre la pandémie avait plutôt mal démarré avec le déni de la nocivité du virus par Donald Trump. La suite, on la connait en terme de morts aux Etats-Unis.

Mais ce qu'on a oublié, c'est la capacité de ce pays de se redresser à une vitesse folle. Et donc, aussitôt élu, Joe Biden a déclaré qu'il vaccinerait 100 millions d'Américains en 100 jours. Et c'est ce qu'il a fait, chapeau bas !

Des vidéos ont circulé le montrant en train de trébucher pour prendre l'avion présidentiel, mais ça, c'est une anecdote. La réalité, c'est qu'il n'a pas trébuché pour vacciner massivement et de façon quasi militaire son pays. Il n'a pas non plus tremblé en faisant adopter un plan de 1.900 milliards de dollars qui s'est traduit par un chèque de 1.400 dollars envoyé directement aux familles américaines, y compris celles qui gagnent 75.000 dollars par an. Ce qui montre qu'aux Etats-Unis, on considère que gagner 75.000 dollars par an ne fait pas de vous un riche.

Idem, Joe Biden va mettre en place un autre plan de relance des infrastructures de 2.250 milliards de dollars. Cette enveloppe gigantesque va servir à améliorer les routes, les chemins de fer et les ports qui aux Etats-Unis sont souvent en très mauvais Etat. Le plus piquant dans cette histoire, c'est qu'en donnant du travail à des millions d'ouvriers du bâtiment, il va aussi les sortir du chômage ou leur donner plus de pouvoir d'achat. Le résultat, c'est qu'ils vont aller acheter dans les supermarchés encore plus de produits Made in China, et donc Biden va renforcer les exportations de la Chine. Mais que voulez-vous, aucune relance n'est parfaite.

Ce qui m'a aussi frappé, c'est que Joe Biden va augmenter le taux de l'impôt des sociétés qu'il va faire passer de 21% à 28%. C'est pas anecdotique, ça veut dire que l'impôt des sociétés qui était à la baisse dans le monde entier ne le sera bientôt plus.

D'ailleurs, même les Britanniques augmentent l'impôt des sociétés alors qu'on pensait qu'ils voulaient se transformer en Singapour de l'Europe en baisse leurs taux d'imposition.

C'est fou, car jusqu'à présent l'impôt des sociétés était dirigé vers la baisse partout en Europe au point que certains spécialistes pensaient qu'il serait à 0% en 2052.

Et donc, oui, la COVID-19, pouvait passer pour un virus de droite. Comme le faisait remarquer Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, "Le covid ne respecte pas l'égalité des chances : il s'attaque aux individus en mauvaise santé et à ceux dont la vie quotidienne les expose à des contacts plus nombreux. Il s'en prend de manière disproportionnée aux pauvres".

Mais avec la hausse programmée de l'impôt des sociétés, le virus montre qu'il peut aussi prendre des accents de gauche. En fait, c'est l'ironie de cette pandémie, la covid-19 va sans doute réussir ce que des partis comme notre PTB n'ont jamais réussi à concrétiser. Faire augmenter l'impôt des sociétés. Je me demande si Raoul Hedebouw va attaquer le virus pour concurrence déloyale ?

L'Amérique nous étonnera toujours. La lutte contre la pandémie avait plutôt mal démarré avec le déni de la nocivité du virus par Donald Trump. La suite, on la connait en terme de morts aux Etats-Unis. Mais ce qu'on a oublié, c'est la capacité de ce pays de se redresser à une vitesse folle. Et donc, aussitôt élu, Joe Biden a déclaré qu'il vaccinerait 100 millions d'Américains en 100 jours. Et c'est ce qu'il a fait, chapeau bas ! Des vidéos ont circulé le montrant en train de trébucher pour prendre l'avion présidentiel, mais ça, c'est une anecdote. La réalité, c'est qu'il n'a pas trébuché pour vacciner massivement et de façon quasi militaire son pays. Il n'a pas non plus tremblé en faisant adopter un plan de 1.900 milliards de dollars qui s'est traduit par un chèque de 1.400 dollars envoyé directement aux familles américaines, y compris celles qui gagnent 75.000 dollars par an. Ce qui montre qu'aux Etats-Unis, on considère que gagner 75.000 dollars par an ne fait pas de vous un riche. Idem, Joe Biden va mettre en place un autre plan de relance des infrastructures de 2.250 milliards de dollars. Cette enveloppe gigantesque va servir à améliorer les routes, les chemins de fer et les ports qui aux Etats-Unis sont souvent en très mauvais Etat. Le plus piquant dans cette histoire, c'est qu'en donnant du travail à des millions d'ouvriers du bâtiment, il va aussi les sortir du chômage ou leur donner plus de pouvoir d'achat. Le résultat, c'est qu'ils vont aller acheter dans les supermarchés encore plus de produits Made in China, et donc Biden va renforcer les exportations de la Chine. Mais que voulez-vous, aucune relance n'est parfaite. Ce qui m'a aussi frappé, c'est que Joe Biden va augmenter le taux de l'impôt des sociétés qu'il va faire passer de 21% à 28%. C'est pas anecdotique, ça veut dire que l'impôt des sociétés qui était à la baisse dans le monde entier ne le sera bientôt plus. D'ailleurs, même les Britanniques augmentent l'impôt des sociétés alors qu'on pensait qu'ils voulaient se transformer en Singapour de l'Europe en baisse leurs taux d'imposition. C'est fou, car jusqu'à présent l'impôt des sociétés était dirigé vers la baisse partout en Europe au point que certains spécialistes pensaient qu'il serait à 0% en 2052. Et donc, oui, la COVID-19, pouvait passer pour un virus de droite. Comme le faisait remarquer Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, "Le covid ne respecte pas l'égalité des chances : il s'attaque aux individus en mauvaise santé et à ceux dont la vie quotidienne les expose à des contacts plus nombreux. Il s'en prend de manière disproportionnée aux pauvres". Mais avec la hausse programmée de l'impôt des sociétés, le virus montre qu'il peut aussi prendre des accents de gauche. En fait, c'est l'ironie de cette pandémie, la covid-19 va sans doute réussir ce que des partis comme notre PTB n'ont jamais réussi à concrétiser. Faire augmenter l'impôt des sociétés. Je me demande si Raoul Hedebouw va attaquer le virus pour concurrence déloyale ?